Accueil > Ecologie > Notre-Dame-des-Landes : 3.000 manifestants à Paris

Ecologie

Notre-Dame-des-Landes : 3.000 manifestants à Paris

Le Télégramme

dimanche 13 novembre 2011



La Tracto-vélo a atteint son but : les tracteurs et vélos, venus de l’Ouest, ont pu entrer, hier, dans Paris. Rejoints par des milliers de personnes, ils ont défilé, de la Porte d’Orléans au palais du Luxembourg, pour dénoncer le projet d’aéroport de Notre-Dame-des- Landes, près de Nantes.

Hier, au moins 3.000 personnes, arrivées en majorité de l’Ouest, ont pris d’assaut la capitale. Cinq tracteurs, dont l’entrée dans Paris avait été interdite par le ministère de l’Intérieur, ont déjoué les forces de l’ordre à 5h et ont pris position aux abords du Sénat. Avec les engins agricoles, 70 cyclistes avaient également parcouru les 400km qui les séparaient de Paris. Les manifestants ont remonté, sans incident, le boulevard Saint-Michel jusqu’aux jardins du Luxembourg, qui abritent le palais du Sénat, en présence d’un fort dispositif policier.

« Oui aux moutons non aux avions »

« Oui aux moutons, non aux avions » : les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, dont les travaux doivent commencer en 2014, n’ont eu de cesse de dénoncer un projet qu’ils jugent « inutile ». Il empiète, selon eux, sur des terres agricoles, dédiées à l’élevage et aux cultures fourragères, « pourvoyeuses d’emplois ». Certains manifestants étaient déguisés en vaches, en paysans ou en fermières, outils à la main, s’égosillant contre un projet qui ne vise, selon l’un d’eux, qu’à « faire plaisir à Vinci » - le groupe missionné pour la construction du nouvel aéroport.

José Bové en tête de cortège

Quelques animaux de la ferme, vaches, moutons, chèvres, agrémentaient le cortège, mené par José Bové, eurodéputé écologiste (EELV). « Tout au long du parcours, ceux qui sont venus à vélo ont reçu un merveilleux accueil de la population », s’est réjoui JulienDurand, de la Coordination des opposants au projet. « Ce combat est devenu une cause nationale, on n’a plus besoin d’expliquer. Tout le monde nous rejoint dans la nécessité de défendre les terres agricoles ».

L’idée, qui date maintenant de plus de 40 ans, est de remplacer l’aéroport actuel, Nantes-Atlantique à 10km au sud-ouest de la ville, par un aéroport plus étendu, quelque 25km au nord. Après l’enquête publique en 2006, la déclaration d’utilité publique en février2008, et, en décembre dernier, , l’attribution de la réalisation et de la concession pour 55 ans au groupe Vinci, l’ouverture de l’aéroport est prévue en 2017.




Merci de soutenir Reporterre :

Info

  • L’agriculture mondiale va être durement affectée par le changement climatique

    Emilie Massemin (Reporterre)

    Sécheresses, pluies diluviennes, typhons, manque d’eau ou maladies, le changement climatique représente un risque majeur pour l’agriculture mondiale. Les rendements en céréales ont déjà commencé à baisser dans certaines régions du monde. Le continent africain est particulièrement touché.

  • A Sivens, les milices de la FDSEA multiplient les agressions dans l’impunité

    Grégoire Souchay (Reporterre)

    Un nouveau cap a été franchi ce mercredi dans la stratégie de la tension imposée par la FDSEA du Tarn. Alors qu’un convoi alimentaire tentait d’être acheminé depuis Gaillac pour alimenter la zone du Testet en vivres, les attaques des pro-barrages se sont multipliées. Récit d’une journée folle, devenue le quotidien à Sivens.

Tribune

  • Cinq mythes sur les armes nucléaires

    Ward Wilson

    « Ce sont les bombes sur Hiroshima et Nagasaki qui ont forcé le Japon à capituler », « Les armes nucléaires nous protègent »... Ces croyances sont dénuées de fondement : extrêmement dangereuse, l’arme nucléaire est aussi obsolète et inefficace.