À découvrir



Les armes non létales, un mythe qui légitime les violences policières

L’État attise la brutalité de sa police en la dotant d’un arsenal militaire toujours plus puissant, explique l'économiste Paul Rocher. De quoi réjouir l'industrie (florissante) de l'armement. Lanceurs de balles de défense (LBD), gaz lacrymogènes... Ces armes supposées « non létales » et défensives sont en fait au cœur de l'offensive étatique : c’est précisément leur non-létalité supposée qui légitime la violence policière.
A la une






Voir la carte des articles
"À découvrir"
12 décembre 2020
Les JO 2024 à Paris, une catastrophe écologique en Seine-Saint-Denis
Reportages
23 janvier 2021
La presse locale agricole est sous le joug de la FNSEA
Info
23 janvier 2021
« Tout le monde craque » : les jeunes activistes du climat sonnés par le Covid
Reportages