Amnesty International dénonce « l’usage excessif de la force » par la police française

17 décembre 2018

Dans un long et très documenté communiqué, Amesty international a critique, samedi 14 décembre, les pratiques de la police française depuis le début du mouvement des Gilets jaunes. En voici le début :

« Les autorités françaises doivent faire preuve de retenue lors des manifestations et éviter toute répétition des blessures causées par leur réaction extrêmement musclée aux protestations des "gilets jaunes" et des mouvements de lycéens, a déclaré Amnesty International.

La police a utilisé des balles en caoutchouc, des grenades à balles piquantes et des gaz lacrymogènes contre des manifestants largement pacifiques qui n’ont pas menacé l’ordre public, et l’organisation a documenté de nombreux cas d’utilisation excessive de la force par la police.

Si le maintien de l’ordre lors de manifestations est une tâche difficile et si certains manifestants ont commis des actes illégaux et violents, il est essentiel que le droit français et le droit international des droits de l’homme soient respectés. La police a le devoir de maintenir l’ordre public et, ce faisant, elle ne peut recourir à la force que lorsque cela est strictement nécessaire. Si l’usage de la force est inévitable, il doit être fait avec modération.

Selon les chiffres officiels, 1.407 manifestants ont été blessés - dont 46 grièvement - depuis le début des manifestations, le 17 novembre. Au total, 717 policiers, gendarmes et pompiers ont également subi des violences. Si les autorités ont condamné à plusieurs reprises et légitimement les actes de violence perpétrés par des manifestants, elles n’ont pas exprimé leur préoccupation quant à l’usage excessif de la force par la police, qui doit faire l’objet d’une enquête indépendante, impartiale et efficace.

Des balles en caoutchouc utilisées contre des manifestants et des journalistes

Les témoignages de victimes et de témoins oculaires, ainsi que les images examinées par Amnesty International, montrent que la police a utilisé des balles en caoutchouc de manière inappropriée, tirant sur des foules. Ils ont également lancé des grenades à balles piquantes, qui ne devraient jamais être utilisées dans des situations d’ordre public. »

  • Photo : ©Nno Man/Reporterre




24 mai 2019
Le 40e portrait d’Emmanuel Macron « réquisitionné », à Paris
Lire sur reporterre.net
24 mai 2019
Un indigène en lutte contre les pétroliers assassiné au Pérou
Lire sur reporterre.net
24 mai 2019
La 8e leçon des jeunes au gouvernement : mettre fin à l’effondrement de la biodiversité
Lire sur reporterre.net
23 mai 2019
Le gouvernement « constate l’incompatibilité du projet Montagne d’or » avec l’environnement
Lire sur reporterre.net
23 mai 2019
Des activistes ont mené une opération nature morte au siège de Bayer-Monsanto
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Une île de plastique dérive au large de la Corse
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
La fonte des glaces d’ici 2100 pourrait provoquer une montée des océans de deux mètres
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Des militants écolos ont perturbé l’assemblée générale de la Société Générale
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Center Parcs de Roybon : les opposants remportent une victoire juridique
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
À Londres, une action de Greenpeace contre la multinationale du pétrole BP
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
Entre 16,4 et 24 millions d’Européens seraient contaminés en cas d’accident nucléaire, selon une étude
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
La fin des véhicules thermiques en 2040 inscrit dans le projet de loi Mobilités
Lire sur reporterre.net
20 mai 2019
Affaire du siècle : la procédure judicaire est lancée
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
San Francisco interdit la reconnaissance faciale
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
Les subventions aux fossiles responsables de 28 % des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
24 mai 2019
Températures, fonte des glaces, catastrophes : les rapports scientifiques donnent le vertige
Info
25 mai 2019
François Gemenne : « Le problème n’est pas tant le capitalisme que le court-termisme »
Entretien
25 mai 2019
Radio Bambou : Le talent des jardiniers pour associer les plantes
Chronique


Sur les mêmes thèmes       Libertés