Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Climat

Au Pakistan, 310 personnes meurent à cause d’une mousson diluvienne

26 juillet 2022. Des inondations ont touché Hyderâbâd, au Pakistan.

Dans les rues, l’eau arrive aux genoux des habitants. Au Pakistan, depuis la mi-juin, au moins 310 personnes sont mortes et des milliers de personnes ont été blessées en raison des pluies de mousson ont indiqué le 26 juillet l’AFP et The Guardian. En outre, plus de 10 000 habitations ont été endommagées et plus de 600 kilomètres de routes et cinquante ponts ont été balayés par ces inondations selon l’Autorité nationale de gestion des risques naturels.

La ville de Karachi, dans le sud du pays, a particulièrement été touchée ces derniers jours : depuis samedi 23 juillet, au moins quinze personnes sont mortes et près de 6 000 logements ont été endommagés à cause de ces crues subites. D’après le directeur du service météorologique de Karachi cité par l’AFP, au mois de juillet, « 568 millimètres de pluie sont tombés sur la ville », ce qui représente « près de trois fois la moyenne des dernières années et plus de quatre fois les précipitations d’il y a deux décennies ».

« Près de trois fois la moyenne des dernières années »

D’après une étude de l’ONG Germanwatch portant sur les années 1999-2018, le Pakistan se classe à la huitième position des pays qui « souffrent le plus des événements météorologiques extrêmes ». Durant cette période, près de 10 000 personnes sont mortes à cause de 152 épisodes de ce type.

En mars et avril dernier, l’État pakistanais avait été frappé par une vague de chaleur prolongée inédite. À l’époque, une étude (en anglais) du World Weather Attribution avait expliqué que cette canicule avait été rendue trente fois plus probable à cause du dérèglement climatique. Selon un activiste climatique cité par l’AFP, les inondations qui frappent actuellement le pays sont également « un indicateur du changement climatique mondial ». La mousson dure en général de juin à septembre.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende