Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

Luttes

Au Royaume-Uni, le gouvernement veut durcir les peines contre les militants écologistes

Marche pour les droits des animaux organisée par Extinction Rebellion à Londres, le 28 août 2021.

Le gouvernement britannique veut empêcher les activistes d’Extinction Rebellion et d’Insulate Britain de poursuivre leurs actions en faveur du climat. Des peines pouvant aller jusqu’à six mois de prison sont envisagées.

Alors que la COP26 prévue à partir du 31 octobre se rapproche à grands pas, le Royaume-Uni veut durcir sa législation à l’encontre des activistes écologistes. À l’occasion de la conférence du Parti conservateur à Manchester, le 4 octobre, la ministre de l’Intérieur Priti Patel a mené la charge contre les militants environnementaux, visant notamment Extinction Rebellion et Insulate Britain. Ces derniers bloquent depuis plusieurs semaines des axes majeurs routiers dans le sud de l’Angleterre, afin d’obtenir des actions fortes de la part du gouvernement sur le climat. D’après le ministère du Transport britannique, des centaines de militants d’Insulate Britain ont déjà été arrêtés.

La ministre de l’Intérieur veut désormais soumettre au Parlement un projet de loi donnant à la police le droit de saisir les équipements utilisés par les militants pour s’enchaîner à des bâtiments. Les manifestants pourraient, eux, être condamnés à six mois de prison et à des amendes « illimitées ». À l’heure actuelle, seuls des faits répétés de port d’arme ou de menaces avec arme justifient des peines de six mois de prison.

Priti Patel a entamé plusieurs procédures à l’encontre des activistes du climat au cours des dernières semaines. Une décision de justice remportée par le gouvernement avait ainsi déjà averti les manifestants qu’ils risquaient l’emprisonnement s’ils continuaient à bloquer le périphérique londonien. Cela n’a pas empêché l’organisation Insulate Britain de poursuivre son action et d’appeler Boris Johnson « à faire son travail » en matière de transition énergétique. Les militants appellent l’exécutif britannique à isoler l’ensemble des logements sociaux d’ici 2025 et tous les logements privatifs d’ici 2030 afin de réduire les émissions carbone.

« Une bande de hippies irresponsables », selon Boris Johnson

Priti Patel a estimé devant le Parti conservateur que « la liberté est un droit fondamental pour lequel notre parti se battra toujours. Mais celle-ci ne peut s’exprimer que dans le cadre de la loi ». Et de poursuivre : « Nous nous sommes engagés à protéger la majorité travailleuse et souvent silencieuse. Ainsi, je ne tolérerai pas que ces soi-disant guerriers de l’environnement piétinent nos modes de vie et épuisent nos forces de police. » Le Premier ministre britannique Boris Johnson a renchéri : « Certaines personnes pensent que ces manifestants sont légitimes. Ils ne le sont pas. Je pense plutôt qu’il s’agit d’une bande de hippies irresponsables qui empêchent les gens de vaquer à leurs occupations quotidiennes et qui causent des dommages considérables à l’économie. »

Face au discours de l’exécutif, la réponse d’Insulate Britain n’a pas tardé à venir : « Nous demeurons plus inquiets face à la perte de notre pays que face à la ministre de l’Intérieur. La loi peut être modifiée, nos économies réduites en fumée et nous pouvons être menacés d’aller en prison. Mais supprimer le messager ne détruira jamais le message : notre pays fait face à un risque immense et le gouvernement nous trahit. […] Le gouvernement dont fait partie Priti Patel restera dans les mémoires comme les lâches qui n’ont pas voulu regarder la réalité en face. »

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende