Bourse de recherche en études environnementales, avec l’EHESS et Reporterre

Durée de lecture : 4 minutes

15 juin 2020



Une recherche émancipée de l’emprise des entreprises et logiques de profit est possible. Pour l’encourager, le Master Études environnementales de l’EHESS lance un appel à recherche soutenu par un prix de 2.700 euros, avec le soutien de l’association Sciences citoyennes et de Reporterre.

Écosociétés - Coconstruire des recherches en études environnementales Appel à projets de recherche de Master 2

Le parcours de Master Études environnementale de l’EHESS (École des hautes études en sciences sociales) et l’association Sciences citoyennes se sont associés, grâce à un financement de la fondation Charles Léopold Mayer – FPH, pour créer en 2020 un dispositif expérimental novateur de soutien à la formation et la recherche collaborative entre un Établissement public d’enseignement supérieur et de recherche — l’EHESS — et des organisations de la société civile à but non lucratif.

Reporterre se joint au projet sans contrepartie financière ou financement de la fondation Charles Léopold Mayer – FPH, et en totale indépendance.

Cet appel « Écosociétés » s’adresse à des étudiant.e.s et apprenti.e.s chercheur.se.s, appuyé.e.s par un.e encadrant.e universitaire et un.e partenaire associatif (ou autre structure à but non lucratif, SCIC, etc.), qui proposent une recherche dans le cadre du Master 2 « Études environnementales » de l’EHESS.

Comme les autres politiques publiques, les politiques dominantes de production de savoirs n’ont pas échappé aux logiques productivistes, puis aux effets de la vague néomanagériale et néolibérale, la réduisant à un rôle d’adjuvant de profit, de croissance ou de mise en gestion, non sans incidences socio-écologiques négatives. Dans le contexte actuel de fractures sociales et de dérèglements planétaires, de nouvelles manières de produire, valider et diffuser les savoirs apparaissent nécessaires. La recherche ayant eu sa part de responsabilité dans l’avènement des dérèglements planétaires, certains de ses acteurs questionnent le système en place et se mobilisent pour promouvoir d’autres modalités au service des communs, plus écologiques, décoloniales, ouvertes, recherche-action, savoirs critiques, etc.

Des étudiant.e.s de divers établissements ont eux aussi revendiqué une inflexion des formations afin qu’elles soient mieux émancipées de l’emprise des entreprises et logiques de profit, et répondent dans une logique d’intérêt public à l’ampleur de l’enjeu écologique.

L’objectif fondamental du dispositif « Écosociétés » est de faire école et de préfigurer de futures politiques ambitieuses d’enseignement et de recherches en partenariat avec la société civile et les mouvements socio-écologiques. Pour 2020, il s’agit de soutenir quatre projets de recherches de master 2 en « études environnementales », sous la forme d’un prix (2.700 euros) versé aux lauréat.e.s en début d’année universitaire pour mener à bien leur recherche.

Les projets seront sélectionnés selon les critères suivants :

- la qualité scientifique et la faisabilité de la recherche proposée (étayées par un projet de huit pages + une bibliographie, ainsi que par une lettre de recommandation d’un.e enseignant.e du parcours « études environnementales » Ehess qui encadrera la recherche de M2 ;

- la qualité du partenariat de recherche avec une association (ou autre structure à but non lucratif) engagée dans la transformation sociale et écologique. (Le projet de recherche précisera les modalités de la coconstruction de la recherche avec l’association et le dossier devra comprendre une lettre de soutien d’un.e responsable mandaté de l’association exposant l’enjeu du sujet de recherche pour l’association.)

Toutes les enjeux socio-écologiques de recherche et les disciplines des sciences humaines et sociales sont éligibles. Pour faire vivre la dimension collaborative, un comité de pilotage en milieu d’année réunissant l’étudiant.e, l’encadrant.e EHESS et un.e référent.e de l’association devra se tenir en milieu d’année, et le partenaire associatif sera invité à la soutenance en fin d’année.

Il sera proposé aux étudiant.e.s lauréats du prix d’écrire et soumettre un article dans Reporterre, le quotidien de l’écologie (plus de 32.000 visiteurs par jour) afin de rendre accessible à un grand public leurs résultats de recherche.

Modalités de candidature

Les candidats sont invités à prendre préalablement contact avec un.e encadrant.e potentiel.le de l’équipe enseignante du Master Études environnementales 2 (et candidater à l’entrée à ce Master 2 avant le 15 juin) ainsi qu’avec une association afin de coconstruire un projet.

Le dossier de candidature devra comprendre :
- un CV
- le relevé de note du dernier diplôme obtenu
- un projet de recherche de l’étudiant.e, paraphé par l’encadrant.e et l’association (enjeu et contexte socio-écologique / état de la recherche / projet :problématisation, hypothèse, sources/terrain, mise en œuvre, méthodologie) de cinq à huit pages + bibliographie et sources,
- une lettre de soutien d’un.e enseignant.e du parcours Études environnementales EHESS qui encadrera la recherche de M2
- une lettre de soutien d’un.e responsable mandaté de l’association partenaire de la recherche, précisant l’origine de la question de recherche et son intérêt pour le développement de l’association.

Ce dossier complet devra être adressé au plus tard le 19 juin 2020 à minuit à [email protected]

Le jury de sélection sera composé pour moitié d’enseignants-chercheurs et pour moitié d’actrices et acteurs associatifs. Les noms des lauréat.e.s seront communiqués avant le 6 juillet 2020.





Première mise en ligne le 8 juin 2020.

THEMATIQUE    Pédagogie Éducation
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
26 septembre 2020
La France lance un chalutier géant « fossoyeur des mers »
Reportage
25 septembre 2020
« Lubrizol nous a salis » : un an après l’incendie, des Rouennais témoignent
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Pédagogie Éducation