Carte des réquisitions et apparitions des portraits d’Emmanuel Macron

Dernière mise à jour jeudi 12 mars 2020.

Depuis le 21 février 2019, 148 portraits du président de la République, Emmanuel Macron, ont été « décrochés » (et bon nombre d’entre eux « réquisitionnés ») à travers la France par des activistes du mouvements Action non violente-COP 21 (ANV-COP21).

Leur souhait : symboliser, en laissant un mur nu, le vide de l’action de l’État en matière de lutte contre les changements climatiques et environnementaux.

Face aux réquisitions, les autorités ont contre-attaqué : des dizaines de personnes ont été auditionnées, gardées à vue et perquisitionnées et le bureau de lutte antiterroriste a été saisi.

Le premier procès des décrocheurs s’est tenu le 28 mai à Bourg-en-Bresse et 26 autres se sont déroulés ou ont été annoncés.



Légende :

«Apparitions» des portraits sur des terrains de lutte.
«Réquisitions» des portraits d'Emmanuel Macron dans des mairies.
15 janvier 2021
Sortir de l’élevage intensif pour échapper aux pandémies
Tribune
1er mars 2021
Macron et le climat : 3,3 sur 10, selon la Convention citoyenne
Info
2 mars 2021
Audrey Pulvar, il est temps d’être vraiment écologiste
Édito