Ces breuvages qui en disent long

Durée de lecture : 1 minute

29 juin 2020 / Nicolas Kayser-Bril



De l’origine de la bière et de l’agriculture à la déconstruction du mythe Coca-Cola, les boissons racontent notre civilisation, nous montre dans « Breuvages bluffants », un ouvrage court et incisif, le journaliste féru d’histoire et de gastronomie Nicolas Kayser-Bril.

  • Présentation du livre par l’éditeur :

Saviez-vous que les Mésopotamiens brassaient l’orge bien avant d’avoir inventé la roue ? Mais que la bière moderne est née en Picardie – une invention attribuée au cousin de Charlemagne. Quant aux premiers distillateurs, ils étaient chassés tels des sorciers avec leur eau de feu. Les femmes et le vin blanc ? Ce cliché relou date de la Grèce antique. Et quand a-t-on cessé de distribuer des bonbons au pastis aux enfants ? Et quand Coca-Cola a-t-il retiré la cocaïne de sa recette ? La plupart de ces breuvages fétiches auraient d’ailleurs pu rejoindre le cimetière des boissons disparues, n’étaient les hasards de l’histoire. En déconstruisant les mythes et clichés qu’on trouve au fond de nos verres, de nos chopes, de nos tasses, de l’Antiquité à nos jours, on comprend mieux le monde qui nous entoure.

Après Bouffes bluffantes en 2018 — dont Reporterre avait fait la recension —, le data-journaliste féru d’histoire et de gastronomie Nicolas Kayser-Bril s’attaque à ces breuvages qui en disent long sur notre civilisation...

  • Breuvages bluffants, de Nicolas Kayser-Bril, aux éditions Nouriturfu, parution le 18 juin 2020, 14 euros.




Lire aussi : La nourriture, avant tout une histoire de société
2 juillet 2020
Au Kosovo, Serbes et Albanais luttent ensemble pour protéger leurs rivières
Reportage
2 juillet 2020
Municipales : pas de « vague verte », mais des gouttes d’eau sur des pierres brûlantes
Chronique
1er juillet 2020
Après le confinement, des élèves expérimentent l’école en plein air
Alternatives