Je fais un don
OBJECTIF : 55 000 €
26144 €   COLLECTÉS
48 %

Chaque Français émet 9 t de CO2 par an, et non pas 6,7 tonnes

9 octobre 2011 / Commissariat général au developpement durable



Compte tenu des produits importés par la France, et qui ont nécessité pour leur production des émissions de gaz carbonique, les émissions françaises sont plus importantes que celles seulement liées à la production sur le territoire métropolitain.


9 août 2010 - L’empreinte carbone de la demande finale française est supérieure de 33% à la quantité de CO2 émise en France, une fois pris en compte le solde des émissions liées respectivement aux importations et aux exportations.

La quantité de CO2 émise en France résulte pour 70% des activités de production ; 30% sont directement générés par les ménages (voiture et chauffage). Au cours de la période 1990-2007, le progrès technique réalisé en France a entraîné une baisse du niveau d’émissions unitaires de CO2 de la production et de la consommation.

Cependant, l’augmentation du niveau de la production et de la consommation a de façon générale compensé les effets de cette baisse. Les émissions de l’ensemble de l’industrie ont toutefois baissé de 10 % au cours de cette période.

(...)

.............................

Extrait du document (p. 8) :

Compte tenu de la mondialisation de l’économie, il apparait nécessaire
de compléter le suivi des émissions de CO2 (et plus généralement
des gaz à effet de serre) tel qu’il est actuellement effectué à l’échelle des territoires nationaux, par un suivi des émissions associées à la consommation des populations concernées, pour des raisons à la fois d’efficacité et d’équité des politiques publiques de lutte contre les changements climatiques. Cela suppose alors d’estimer les émissions associées aux biens et services importés et exportés.

Les premières estimations réalisées pour l’année 2005 montrent
que l’ensemble des importations de la France serait directement et
indirectement responsable de l’émission de plus de 340 millions de tonnes (Mt) de CO2.

Une partie de ces émissions, environ 110 Mt, qui est associée à la
production d’exportations francaises (importations ré-exportées) n’est
pas imputable à la demande francaise.

Pour leur part, l’ensemble des exportations francaises serait à l’origine de 205 Mt de CO2, dont 95 Mt émises sur le territoire et 110 Mt émises à l’étranger (importations ré-exportées).

Le solde des émissions de CO2 des échanges extérieurs de la France qui en résulte est de 135 Mt ; ajoutées aux 410 Mt émises sur le territoire national (hors CO2 issu de la biomasse énergétique), on obtient un total de 545 Mt de CO2.

On passe alors de 6,7 tonnes de CO2 par personne par an sur la base des émissions en France à environ 9 tonnes de CO2 par personne sur le périmètre de la consommation francaise. Soit un accroissement de 33 % environ.

Les échanges extérieurs de la France se faisant très majoritairement
avec les pays européens, en 2005, environ 70 % des CO2 attribués aux
biens et services importés par la France auraient été générés dans
d’autres pays européens. Environ 15 % l’auraient été en Asie
(y compris le Moyen-Orient), 7 % en Amérique du Nord, 6 % en
Afrique, 2 % en Amérique du Sud et moins de 1 % en Océanie. Les
émissions de GES associées aux exportations de la France présentent
une répartition géographique entre les pays destinataires relativement
similaire.





Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Source : CO2 et activités économiques de la France - Tendances 1990-2007 et facteurs d’évolution (Études et documents, n° 27, août 2010)

Lire aussi : Les émissions mondiales de CO2 ont bondi de 5,8 % en 2010