Convention climat : Emmanuel Macron promet un projet de loi et 15 milliards d’euros supplémentaires

Durée de lecture : 2 minutes

29 juin 2020 / par Justine Guitton-Boussion



Emmanuel Macron a-t-il été influencé par la « vague verte » des élections municipales ? Le président de la République s’est exprimé ce lundi 29 juin au sujet des propositions de la convention citoyenne pour le climat (CCC). « Je vous ai fait confiance, vous avez été à la hauteur de cette confiance », a-t-il déclaré aux 150 citoyens tirés au sort, qui ont travaillé pendant neuf mois sur 149 mesures adoptées à la majorité. Dans les jardins de l’Élysée, Emmanuel Macron a promis des réponses « fortes » à ces propositions.

Le chef de l’État a annoncé que l’ensemble des propositions de la CCC (à l’exception de trois avec lesquelles il est « en désaccord ») seront intégrées dans un grand projet de loi spécifique qui sera présenté à la fin de l’été. Il a écarté la création d’une taxe de 4 % sur les dividendes distribués au-delà de dix millions d’euros par an, la limitation de la vitesse à 110 km/h sur les autoroutes et la réécriture du préambule de la Constitution.

Il s’est en revanche dit favorable à une réécriture de l’article 1er de la Constitution. Un premier référendum devrait avoir lieu « d’ici à 2021 » et portera sur cette réécriture, en y introduisant des notions de « biodiversité, d’environnement, de lutte contre le réchauffement climatique ». Un autre référendum serait également possible dès 2021, « sur la base de l’article 11 de la Constitution, sur un ou plusieurs textes de loi reprenant [les] propositions. » En outre, Emmanuel Macron a affirmé que « 15 milliards d’euros supplémentaires sur deux ans seront injectés pour la conversion écologique de notre économie ».

Le président de la République a assuré aux citoyens qu’ils auront « un droit d’alerte » et qu’ils pourront suivre l’évolution de leur travail dans les mois à venir. D’autres conventions citoyennes « sur d’autres sujets » verront prochainement le jour, et une réforme du Conseil économique social et environnemental fera de lui « la chambre des conventions citoyennes ». « Le temps est à l’action et nous allons agir ensemble », a conclu Emmanuel Macron.





Lire aussi : Convention climat : les propositions que le gouvernement a déjà refusées


2 juillet 2020
La Commission européenne demande à la France de mettre fin à la chasse illégale
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Trop des substances préoccupantes dans les crèmes solaires pour enfants
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le Conseil d’Etat valide l’urbanisation du Triangle de Gonesse
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
L’exploitation des forêts s’accroît de manière abrupte en Europe
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’Autorité de régulation censure une pub pour un vélo qui critique les pollutions de l’automobile
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’avenir des trains de nuit attendra la fin de l’été
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
Élisabeth Borne confirme le report de l’interdiction du glyphosate
Lire sur reporterre.net
30 juin 2020
EDF abandonne son projet de piscine nucléaire à Belleville-sur-Loire, selon un élu
Lire sur reporterre.net
30 juin 2020
Des députés proposent des quotas individuels de carbone pour limiter les trajets en avion
Lire sur reporterre.net
29 juin 2020
Le conseil d’administration de Polytechnique valide un projet de centre de recherche de Total
Lire sur reporterre.net
29 juin 2020
Train des primeurs Perpignan-Rungis : les wagons ne seront pas détruits
Lire sur reporterre.net
29 juin 2020
Convention climat : Emmanuel Macron promet un projet de loi et 15 milliards d’euros supplémentaires
Lire sur reporterre.net
27 juin 2020
Un rapport pointe les effets toxiques des gaz lacrymogènes
Lire sur reporterre.net
25 juin 2020
Bayer sort dix milliards de dollars pour mettre fin aux procès liés au Roundup
Lire sur reporterre.net
25 juin 2020
En Sibérie, la vague de chaleur déclenche des feux de forêt
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Politique
2 juillet 2020
Municipales : pas de « vague verte », mais des gouttes d’eau sur des pierres brûlantes
Chronique
1er juillet 2020
La stigmatisation du « bobo » tente de disqualifier les luttes écologistes
Entretien
2 juillet 2020
Railcoop, la coopérative qui fait renaître les lignes de train abandonnées
Info


Sur les mêmes thèmes       Politique



Du même auteur       Justine Guitton-Boussion