Des ONG demandent un fonds d’urgence pour le vélo de 500 millions d’euros

Durée de lecture : 2 minutes

27 avril 2020



« Afin d’anticiper et de prévenir un usage massif de la voiture individuelle à l’heure du déconfinement », le réseau Action Climat a demandé au gouvernement de débloquer un fonds d’urgence pour le vélo de 500 millions d’euros. « Ce fonds d’urgence est indispensable pour accompagner les collectivités et assurer le déploiement de pistes cyclables temporaires sur l’ensemble du territoire », a précisé le réseau sur son site, ainsi que pour « rendre la solution vélo accessible au plus grand nombre en soutenant l’achat et la réparation de vélo ».

Reporterre a raconté comment les collectivités locales — et les collectifs de cyclistes — se préparaient déjà à ce déconfinement.

Le réseau Action Climat craint qu’au sortir du confinement, les usagers ne privilégient la voiture individuelle aux transports en commun : « Ce report doit être évité, a insisté le RAC, car le trafic routier est l’un des premiers secteurs émetteurs de polluants atmosphériques (notamment pour le NOx). Les effets désastreux de la pollution atmosphérique sur la santé ne sont plus à démontrer et plusieurs études semblent indiquer un lien entre pollution de l’air et mortalité au Covid-19 ».

Au-delà des aménagements temporaires de pistes cyclables, le RAC a mis en avant d’autres investissements nécessaires pour développer la pratique du vélo : généralisation de l’aide à l’achat VAE (vélo à assistance électrique), instauration d’un chèque réparation, systématisation du forfait mobilités durables, augmentation de l’offre de stationnement, apprentissage accéléré de la mobilité à vélo à l’école, organisation de bourses aux vélos et soutien aux activités des associations, etc.





Lire aussi : Le vélo, petite reine du déconfinement


26 mai 2020
Les travaux du Charles-de-Gaulle Express ont repris, ceux des lignes RER B et D sont reportés
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Dieselgate : la justice allemande condamne Volkswagen à un remboursement partiel
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Quarante millions de professionnels de santé demandent le respect de l’environnement
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Les petits pêcheurs demandent une répartition équitable des quotas de thon rouge
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Des associations proposent 34 mesures pour une relance écologique et sociale
Lire sur reporterre.net
25 mai 2020
L’épandage aérien de fongicide autorisé dans l’Aude et l’Hérault
Lire sur reporterre.net
25 mai 2020
Le gouvernement poursuivi en justice pour obtenir l’ouverture des parcs et jardins
Lire sur reporterre.net
25 mai 2020
Le changement climatique menace la capacité de stockage du carbone des forêts tropicales
Lire sur reporterre.net
25 mai 2020
Fin de la grève de la faim contre l’inaction climatique de l’État
Lire sur reporterre.net
23 mai 2020
La Nouvelle-Zélande réfléchit à la semaine de quatre jours pour relancer l’économie
Lire sur reporterre.net
23 mai 2020
Des firmes multinationales songent à être compensées des mesures prises pendant la pandémie
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
En Chine, la pollution est plus forte qu’avant le confinement
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
Australie : de jeunes activistes attaquent une mine de charbon en justice
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
L’exploitation minière du fond des océans menace gravement les écosystèmes, selon un rapport
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
Plusieurs abattoirs sont des foyers épidémiques du Covid-19
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Transports Coronavirus

THEMATIQUE    Quotidien
26 mai 2020
Pour un plan de sortie de crise écologique, « il faut doubler le nombre de paysans »
Entretien
14 avril 2020
La solidarité, vaccin et remède contre la pandémie
Tribune
25 mai 2020
Pour éviter les pandémies, cessons l’élevage industriel
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Transports Coronavirus



Sur les mêmes thèmes       Quotidien