Éloge des vies inattendues, parmi les icebergs

Durée de lecture : 1 minute

21 novembre 2020 / Olivier Remaud



On navigue en kayak, on plonge dans des eaux froides, on entend les voix de peuples autochtones... Dans « Penser comme un iceberg », Olivier Remaud nous fait voir la vie sauvage avec des yeux nouveaux et propose une réflexion sur la discrétion comme art de cohabiter avec des entités non humaines.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Comment voir la vie sauvage avec des yeux nouveaux ? Olivier Remaud nous fait passer derrière les apparences. La neige crisse, la banquise craque, des blocs de glace dérivent dans l’océan. On navigue en kayak, on plonge dans des eaux froides, on entend les voix de peuples autochtones. Des écosystèmes entiers surgissent d’une nature que l’on croyait vide. Les icebergs deviennent des arches biologiques et les glaciers ne sont plus des choses mais des êtres vivants, des partenaires de l’existence quotidienne dont nous dépendons intimement. Pas de doute : ils sont parmi nous, avec nous. C’est pourquoi tout ce qui les affecte aujourd’hui nous affecte également.

Ce livre est un éloge des vies inattendues. C’est aussi une réflexion sur la discrétion comme art de cohabiter avec des entités non humaines.

  • Penser comme un iceberg, d’Olivier Remaud, éditions Actes Sud, octobre 2020, 240 p., 22 euros.



23 novembre 2020
Plus de béton et moins de lits : en Île-de-France, un nouvel hôpital met en colère les soignants
Enquête
24 novembre 2020
Avec le soutien de Macron, Amazon continue à tisser sa toile en France
Enquête
20 novembre 2020
Politique anti-Covid : la France impose, l’Allemagne concerte
Info