Et si le recyclage n’était qu’un leurre ?

Durée de lecture : 1 minute

30 juin 2020 / Flore-Berlingen (Zero Waste)



Dans « Recyclage : le grand enfumage », la directrice de Zero Waste France Flore Berlingen montre comment l’économie circulaire est devenue l’alibi du jetable.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Dans un contexte de surconsommation des ressources et d’explosion de la quantité de nos déchets, le recyclage apparaît telle la panacée face à l’hérésie de la mise en décharge ou de l’incinération. Nous voudrions croire aux vertus d’un système qui nous permettrait de continuer à consommer « comme si de rien n’était », en faisant juste l’effort de trier. Les campagnes de communication émanant d’acteurs publics ou privés entretiennent ce mirage, en faisant l’impasse sur les limites du recyclage.

Observatrice privilégiée de la gestion des déchets, Flore Berlingen décrypte les promesses de cette économie faussement circulaire, qui participe du mythe de produits recyclables à l’infini. Elle démontre comment ses caractéristiques, dans la lignée du productivisme et du capitalisme, contribuent à perpétuer l’utilisation du jetable.

À l’heure où la crise sanitaire du Covid-19 favorise un retour en force des produits à usage unique, menaçant les timides avancées de ces dernières années, n’est-il pas urgent de réfléchir au modèle industrialo-économique que nous souhaitons voir advenir ? De rééquilibrer les efforts, moyens et financements investis en faveur d’une gestion des ressources véritablement pérenne ?

  • Recyclage : le grand enfumage. Comment l’économie circulaire est devenue l’alibi du jetable, de Flore Berlingen, éditions Rue de l’échiquier, 30 juin 2020, 13 euros.



28 octobre 2020
Dans le Gard, la délicate cohabitation avec un géant des pesticides
Reportage
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien