Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

En bref — GCO

GCO de Strasbourg : l’autoroute pourra ouvrir fin 2021

Le chantier du GCO en 2019.

Coup dur pour les écolos alsaciens. Mardi 16 novembre, la cour administrative d’appel de Nancy a finalement autorisé la mise en service du « grand contournement ouest » (GCO) de Strasbourg dès la fin des travaux, probablement en décembre 2021. Motif ? Ne pas le mettre en service aurait des « conséquences difficilement réparables » en termes de pollution de l’air et de bruit dans l’agglomération strasbourgeoise. Ce tronçon autoroutier de 24 kilomètres est en effet censé « détourner une part importante du trafic » de l’A35.

Le 20 juillet dernier, le tribunal administratif de Strasbourg, saisi par Alsace Nature, avait suspendu cette autorisation. Il estimait que les arrêtés préfectoraux étaient illégaux et réclamait des études complémentaires sur les conséquences du projet en matière de qualité de l’air, de santé, d’espèces protégées, de sols et de sous-sol et sur l’évolution du trafic routier, une nouvelle enquête publique et de nouveaux arrêtés, racontait Reporterre. La cour administrative d’appel ne revient d’ailleurs pas sur ces obligations et Vinci et l’État sont toujours tenus de fournir ces pièces et d’organiser la consultation du public.

« La cour d’appel de Nancy se fait berner, a réagi le directeur d’Alsace Nature Stéphane Giraud, interrogé par France 3 Grand Est. Limiter la pollution de l’air et de bruit « ne sont pas la vocation du GCO. » « La lutte continue, rappelons-le, car il reste l’enquête publique à venir et d’autres combats annexes sur le trafic routier et la pollution », a réagi le collectif GCO non merci sur Facebook.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende