JO 2024 : recours en référé contre l’amputation du parc Georges Valbon

Durée de lecture : 1 minute

5 janvier 2021



L’Aire des vents du parc Georges-Valbon, en Seine-Saint-Denis, va accueillir le village des médias des Jeux olympiques 2024. Cette décision a été entérinée le 10 décembre par le Conseil départemental 93, qui a acté la cession de 108.000 m2 aux aménageurs privés. Cette délibération concrétise l’amputation d’une partie du parc Georges Valbon au profit de la Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo), qui a prévu de bâtir 700 logements pour répondre aux besoins des journalistes et des techniciens. L’installation se muerait ensuite en un écoquartier, avec la construction de 600 logements supplémentaires.

Les opposants au projet s’inquiètent de la destruction de ces parcelles, affectées depuis des dizaines d’années aux loisirs et aux sports, à la fête de l’Humanité, et qui représente pour eux « un corridor écologique ». Le 28 décembre 2020, le Mouvement national de lutte pour l’environnement (MNLE) et des représentants de collectifs citoyens ont donc déposé un recours en référé contre la décision du Conseil départemental, afin de la suspendre. « Nous décidons de suivre les avis exprimés lors des enquêtes publiques successives, très majoritairement opposés à cette artificialisation définitive et l’amputation de notre parc Georges Valbon », expliquent les collectifs, qui estiment que ce projet « rend plus difficile la tenue des engagements de la France lors de la COP 21, contre les risques sanitaires, îlots de chaleur, préservation de la biodiversité... ».

  • Source : Reporterre
  • Photo : L’Aire des vents. © Alexandre-Reza Kokabi (Reporterre)




Lire aussi : Les JO 2024 à Paris, une catastrophe écologique en Seine-Saint-Denis


26 janvier 2021
L’illégalité du barrage de Caussade pourrait être confirmée en appel
Lire sur reporterre.net
26 janvier 2021
Barbara Pompili, Mohamed Laqhila et Emmanuel Macron désignés « boulets du climat » par Greenpeace
Lire sur reporterre.net
26 janvier 2021
En vingt ans, les catastrophes météorologiques extrêmes ont fait 475.000 morts, selon un rapport
Lire sur reporterre.net
26 janvier 2021
L’État doit laisser les journalistes informer à Calais, demande un recours en justice
Lire sur reporterre.net
25 janvier 2021
L214 diffuse des images de cochons en décomposition dans une porcherie bretonne abandonnée
Lire sur reporterre.net
25 janvier 2021
Retour des néonicotinoïdes : le conseil de surveillance va à l’encontre de l’Anses
Lire sur reporterre.net
25 janvier 2021
Pendant la pandémie de Covid, les inégalités ont crû massivement
Lire sur reporterre.net
24 janvier 2021
Le gouvernement veut repousser de deux ans la fermeture des élevages de visons
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2021
Les armes nucléaires sont interdites depuis le 22 janvier
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2021
Canal Plus n’a pas le droit de s’approprier le mot Planète, estime l’INPI
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Pour Greenpeace, la crise du Covid est l’occasion d’arrêter les vols courts
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
À Paris, les émissions automobiles causent 2.500 morts prématurés par an
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Un rapport plaide pour le retour des trains transfrontaliers
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Joe Biden signe le retour des États-Unis dans l’Accord de Paris
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2021
Le référendum sur le climat face aux obstacles et aux oppositions
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Grands Projets inutiles

27 janvier 2021
La loi sur la maltraitance animale oublie la chasse et l’élevage intensif
Info
6 janvier 2021
À Perpignan, une cantine antigaspi au service des plus démunis
Alternatives
27 janvier 2021
Le Covid bouscule le marché mondial de la fourrure
Enquêtes


Dans les mêmes dossiers       Grands Projets inutiles