L’Appel des coquelicots en vidéo et en musique, avec Emily Loizeau

1er mars 2019

La chanteuse Emily Loizeau a dédié la chanson « Viens avec moi mon vieux pays » au mouvement « Nous voulons des coquelicots ».

  • Présentation du clip-vidéo d’Emily Loizeau par Fabrice Nicolino :

Au printemps 2018, nous étions quatre à croire au mouvement des coquelicots : Mariane, Dom, Gil et moi, Fabrice Nicolino. Un soir, Mariane m’a entraîné écouter à Paris Emily Loizeau, qui donnait un concert en hommage à Lou Reed. Mon Dieu ! quelle voix. Nous avons bu un verre en sa compagnie, expliqué qu’on avait besoin d’elle, Mariane a laissé trois phrases sur un bout de papier.

Le reste relève de la magie des rencontres. Emily a travaillé tout l’été dernier, et l’automne, sur une chanson qui pourrait servir d’hymne aux Coquelicots. En janvier, Cyril Dion, le co-auteur du film « Demain », a réalisé un clip musical avec elle dans les Alpes de Haute-Provence. Et maintenant, la chanson est sortie ce 12 février et le clip le 20 février.

Cette chanson, nous l’adorons. Pour la raison la plus simple qui soit : elle est belle. Mais vous devez savoir qu’Emily nous en a fait cadeau. Chaque coquelicot qui l’achètera aidera notre mouvement, car tous les droits seront reversés à « Nous voulons des coquelicots ».

  • Extraits de la lettre d’Emily Loizeau :

Toute une partie de la vie sur notre belle planète est en train de disparaître, annonçant ainsi notre disparition prochaine et un avenir proche terrible pour nous et nos enfants si nous ne faisons rien. Chaque jour qui passe, chaque livre ou article de presse que je lis me dit que n’est plus une priorité, mais une urgence capitale alors il allait de soi pour moi qu’il fallait répondre par un grand oui à l’invitation que me faisait Fabrice Nicolino et écrire cette chanson pour soutenir l’appel « Nous voulons des coquelicots » pour l’interdiction des pesticides. (...) L’Appel des Coquelicots est quelque chose de concret. Il s’agit des pesticides qui détruisent la vie sur leur passage. Il y a des réponses simples et précises qui passent par leur interdiction et par l’accompagnement des agriculteurs vers une transition écologique. Ce pourrait être une première victoire, une première étape fondamentale, un catalyseur qui déclencherait en chaîne toutes les autres.

Ma chanson est une toute petite goutte face à l’océan d’inquiétude et de peur qui nous assaille chaque jour, mais la musique a cela de magique qu’elle se diffuse par tous les pores de la peau. J’espère qu’elle parlera à la vôtre, à votre corps tout entier, qu’il se lève et qu’il marche, qu’il coure et qu’il danse… Nous voulons que cette planète continue de nous permettre de vivre sereinement. Nous voulons des enfants, leur insouciance quand ils pensent à demain… Nous voulons des oiseaux, des abeilles, nous voulons des coquelicots !




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Une magnifique chanson pour porter l’« Appel des coquelicots »

Photo : Capture d’écran. Youtube


DOSSIER    Pesticides

25 avril 2019
Le goût de la lecture, des mots et des idées, la plus belle arme qui sera jamais
Chronique
24 avril 2019
La liberté de la presse est-elle en danger sous Emmanuel Macron ?
Une minute - Une question
26 avril 2019
Le cri d’alerte de paysans brestois menacés par l’extension urbaine
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Pesticides