L’épidémie de coronavirus fait baisser les émissions de CO2 de la Chine de 25 %

Durée de lecture : 3 minutes

19 février 2020

Alors que la Chine est confrontée à l’une des plus graves épidémies de virus du siècle, les répercussions sur la demande énergétique et les émissions du pays commencent à se faire sentir.

La demande d’électricité et la production industrielle restent bien en deçà de leurs niveaux habituels selon une série d’indicateurs, dont beaucoup sont à leur plus faible moyenne sur deux semaines depuis plusieurs années. Il s’agit notamment de : l’utilisation de charbon dans les centrales électriques, les taux d’exploitation des raffineries de pétrole dans la province de Shandong, la production des principales lignes de produits sidérurgiques, les niveaux de pollution atmosphérique par le NO2 (ils ont baissé de 36 % par rapport à la même période l’année dernière), les vols intérieurs (en baisse de 70 % par rapport au mois dernier).

Au total, les mesures visant à contenir le coronavirus ont entraîné une réduction de 15 à 40 % de la production dans les principaux secteurs industriels. Il est probable que ces mesures ont permis d’éliminer un quart ou plus des émissions de CO2 du pays au cours des deux dernières semaines, période où l’activité aurait normalement repris après les vacances du nouvel an chinois.

Sur la même période en 2019, la Chine a rejeté environ 400 millions de tonnes de CO2 (MtCO2), ce qui signifie que le virus pourrait avoir réduit les émissions mondiales de 100 MtCO2 à ce jour, soit 6 % des émissions mondiales sur la même période. La question clé est de savoir si les impacts sont durables, ou s’ils seront compensés - ou même inversés - par la réponse du gouvernement à la crise.

- Source (en anglais) : Carbon Brief

- Photo : Exploitation pétrolière en Chine, 2006 (Adam Cohn)


Puisque vous êtes ici…
… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.
Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.




Lire aussi : Le coronavirus, une épidémie favorisée par l’avion et le dérèglement climatique


10 avril 2020
Les autorités américaines veulent banaliser les déchets à faible radioactivité
Lire sur reporterre.net
10 avril 2020
L’ours pyrénéen Cachou retrouvé mort en Espagne
Lire sur reporterre.net
10 avril 2020
Les anti-publicitaires s’insurgent contre la proposition de financer les annonceurs publicitaires
Lire sur reporterre.net
9 avril 2020
Le gouvernement recommande de cesser la désinfection des villes
Lire sur reporterre.net
9 avril 2020
Aux États-Unis, le socialiste écologiste Bernie Sanders arrête sa campagne
Lire sur reporterre.net
9 avril 2020
La plateforme Vinted relance ses ventes malgré le confinement
Lire sur reporterre.net
9 avril 2020
Un demi-milliard de personnes pourraient basculer dans la pauvreté à cause de la crise sanitaire
Lire sur reporterre.net
9 avril 2020
Dix mois consécutifs plus chauds que la normale, un record national
Lire sur reporterre.net
8 avril 2020
Restriction des épandages agricoles : le Conseil d’État saisi
Lire sur reporterre.net
7 avril 2020
En Australie, la Grande Barrière vient de vivre son pire épisode de blanchissement de coraux
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Face à la chute des cours du pétrole, l’État prêt à soutenir le parapétrolier Vallourec
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Le mois de mars 2020 figure parmi les plus chauds jamais enregistrés
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Amazon mis en demeure par l’Inspection du travail
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Plan de relance : 250 organisations dénoncent le lobbying de l’aviation
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Un incendie près de Tchernobyl provoque une forte hausse de la radioactivité
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Chine Coronavirus

THEMATIQUE    Climat
10 avril 2020
La solidarité avec les paysans, socle de l’autonomie alimentaire de demain
Chronique
9 avril 2020
Évacuation de la Zad de Brétignolles-sur-Mer : les autorités n’ont pas respecté le confinement
Info
9 avril 2020
Contre le virus, les plantes sauvages sont des alliées
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Chine Coronavirus



Sur les mêmes thèmes       Climat