L’urgence d’informer - avec votre soutien

Durée de lecture : 3 minutes

17 juin 2019 / Hervé Kempf (Reporterre)

Reporterre fête ses trente ans ! Et lance sa campagne de soutien de printemps. Sans actionnaire, sans publicité, en accès libre, le quotidien de l’écologie informe contre la destruction du monde et pour enraciner un bel avenir.

Il y a 30 ans, j’avais 30 ans et avec une bande de jeunes journalistes un peu fous, nous étions passionnés par l’écologie, le climat et l’environnement, thèmes qui étaient, à l’époque, oubliés des agendas politique et médiatique. Alors nous avons créé Reporterre avec les moyens du bord. En 1989, l’Internet n’avait pas encore pénétré nos vies et n’avait pas bouleversé la presse. Reporterre est donc paru en janvier 1989 sous forme d’un magazine papier mensuel. Nous titrions Santé : les nouveaux dangers de la pollution, nous décrivions les pollutions de l’eau, nous braquions le projecteur sur le changement climatique, dont presque personne alors ne parlait.

Mais notre petite équipe manquait de moyens, et malgré 26.000 ventes mensuelles, la pénurie d’argent nous a contraint à arrêter à la fin de l’année. Je pense parfois que, si nous avions pu continuer, le cours du monde aurait été autre : car informer sur ce qui se passe, éveiller les consciences, raconter les luttes, se réjouir des alternatives, tout cela cristallise les énergies positives pour changer le monde. Mais le passé est le passé, le présent est aujourd’hui, et vive l’avenir !

Reporterre est reparti sur internet en 2007, afin d’informer sur la crise écologique et sur ses liens avec les injustices sociales et avec les libertés. D’abord tout petit, il s’est professionnalisé en 2013, et depuis, grâce à vous, à une équipe formidable, à des milliers d’ami(e)s qui nous aident et nous soutiennent, le quotidien de l’écologie grandit et fait résonner l’information sur la biosphère. Sans actionnaire, en accès libre, sans publicité, nous considérons l’information comme un bien commun et faisons confiance à l’intelligence collective. Et voilà : Reporterre est lu tous les jours par plus de 25.000 personnes.

Greta Thunberg : « Le changement est en train d’arriver, que vous le vouliez ou non. »

Dans les derniers mois, l’équipe n’a pas chômé. Nous avons accompagné le formidable mouvement pour le climat, fait connaître en France, les premiers, l’appel de Greta Thunberg, accompagné le mouvement des Gilets jaunes et suivi pas à pas les activistes du climat qui décrochent les portraits de M. Macron, établi la carte des déchets nucléaires en France, alerté sur l’effondrement de la biodiversité, bataillé contre l’artificialisation des sols, ce drame silencieux qui ravage notre pays, révélant que le gouvernement s’apprête à affaiblir la protection des sites classés. Que d’alarmes, que d’inquiétudes, que de désolation, parfois. Et de surcroît, il faut aussi se battre pour la liberté, si dangereusement menacée par le régime de M. Macron, ses insupportables violences policières et ses attaques contre la presse libre. Nous sommes montés au créneau, notamment, pour le journaliste Gaspard Glanz – un cas parmi trop, qui montre qu’aujourd’hui, la liberté d’informer est en danger.

Heureusement, partout, des luttes nous revigorent et des alternatives nous remplissent le cœur d’espoir : dans tous les coins de France (et ailleurs), ça vibre et ça pulse, ça invente et ça crée, ça mijote et ça cultive, afin de sortir de la spirale mortifère où veulent nous entrainer les puissants. Regardez notre dossier Alternatives, c’est le plus beau témoignage que l’on puisse trouver pour se dire que, non, on n’est pas seuls !

Tant de choses à dire, encore, mais je suis trop long. Pour continuer ce travail, un seul mot : nous avons besoin de votre aide, encore et toujours. C’est pourquoi nous lançons notre campagne de printemps : grâce à vous, nous allons continuer, et faire mieux, avec davantage de journalistes, des vidéos, des podcasts, et surtout, toujours plus d’enquêtes, de reportages, de réflexions, d’alternatives, pour empêcher la destruction du monde et enraciner un bel avenir. Merci de votre soutien !



Première mise en ligne le 3 juin 2019

Source : Hervé Kempf pour Reporterre

Dessin : © Red !/Reporterre

Photos :
. Greta Thunberg : © Sadak Souici/Reporterre
. chapô : Marie-Ève, Pierre-Étienne et leur fils Josua guidant les moutons. © Émilie Massemin/Reporterre

THEMATIQUE    Libertés
19 novembre 2019
Les assurances privées à l’assaut d’une agriculture affaiblie par le climat
20 novembre 2019
Froid, insalubre et désolé : le quotidien de 450 jeunes exilés dans un collège lyonnais
20 novembre 2019
« Face au catastrophisme, c’est à partir du local qu’on aura du positif »


Sur les mêmes thèmes       Libertés





Du même auteur       Hervé Kempf (Reporterre)