La Confédération paysanne demande un moratoire sur la méthanisation

Durée de lecture : 2 minutes

13 janvier 2021



Pensée à l’origine comme un complément de revenus pour les paysans, comme une énergie renouvelable et comme la possibilité de s’affranchir des engrais de synthèse, la méthanisation pose aujourd’hui de sérieuses questions. La Confédération paysanne a donc demandé l’instauration d’un moratoire sur les projets de développement de ces installations.

Le syndicat explique que de nombreux problèmes ont été mis en évidence : renchérissement du foncier, investissements importants sur les fermes qui risquent de figer les systèmes, concurrence entre cultures alimentaire et énergétique, gestion des digestats et risques accidentels sanitaires et environnementaux, notamment au cours des phases d’exploitation et de maintenance.

Pour la Confédération paysanne, trop de végétaux qui ne sont pas des déchets alimentent les méthaniseurs, au détriment de la souveraineté alimentaire et de la solidarité entre paysans.

Le plafond de 15 % de cultures dites principales est beaucoup trop élevé pour permettre d’éviter des accaparements de terres massifs, d’autant plus avec des contrôles insuffisants. Le syndicat souhaite ne pas reproduire les erreurs commises avec les agrocarburants qui ont entraîné une spéculation sur les denrées alimentaires et un changement désastreux d’affectation des sols.

Certains gros méthaniseurs illustrent les dangers du développement industriel de la méthanisation, qui apparaît comme une nouvelle dérive du système productiviste agricole. D’autant que même à petite échelle, la méthanisation suscite des débats. Enfin, la méthanisation risquerait d’accélérer la concentration des fermes.

Alors que le gouvernement s’apprête à intensifier son développement, via la programmation pluriannuelle de l’énergie, la Confédération paysanne estime qu’il est urgent de réaliser un premier bilan de la méthanisation en France par des évaluations sur le terrain et une Analyse de cycle de vie (ACV) complète, prenant en compte l’ensemble des impacts environnementaux.

  • Source : La Confédération paysanne
  • Photo : Une unité de méthanisation des effluents d’élevage à Mayrac, dans le Lot. CC BY-SA 4.0 - GrandBout/Wikimedia Commons




Lire aussi : Méthanisation : la fuite en avant de l’agro-industrie


26 janvier 2021
L’illégalité du barrage de Caussade pourrait être confirmée en appel
Lire sur reporterre.net
26 janvier 2021
Barbara Pompili, Mohamed Laqhila et Emmanuel Macron désignés « boulets du climat » par Greenpeace
Lire sur reporterre.net
26 janvier 2021
En vingt ans, les catastrophes météorologiques extrêmes ont fait 475.000 morts, selon un rapport
Lire sur reporterre.net
26 janvier 2021
L’État doit laisser les journalistes informer à Calais, demande un recours en justice
Lire sur reporterre.net
25 janvier 2021
L214 diffuse des images de cochons en décomposition dans une porcherie bretonne abandonnée
Lire sur reporterre.net
25 janvier 2021
Retour des néonicotinoïdes : le conseil de surveillance va à l’encontre de l’Anses
Lire sur reporterre.net
25 janvier 2021
Pendant la pandémie de Covid, les inégalités ont crû massivement
Lire sur reporterre.net
24 janvier 2021
Le gouvernement veut repousser de deux ans la fermeture des élevages de visons
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2021
Les armes nucléaires sont interdites depuis le 22 janvier
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2021
Canal Plus n’a pas le droit de s’approprier le mot Planète, estime l’INPI
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Pour Greenpeace, la crise du Covid est l’occasion d’arrêter les vols courts
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
À Paris, les émissions automobiles causent 2.500 morts prématurés par an
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Un rapport plaide pour le retour des trains transfrontaliers
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Joe Biden signe le retour des États-Unis dans l’Accord de Paris
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2021
Le référendum sur le climat face aux obstacles et aux oppositions
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Énergie
27 janvier 2021
La loi sur la maltraitance animale oublie la chasse et l’élevage intensif
Info
6 janvier 2021
À Perpignan, une cantine antigaspi au service des plus démunis
Alternatives
27 janvier 2021
Le Covid bouscule le marché mondial de la fourrure
Enquêtes


Sur les mêmes thèmes       Énergie