Hervé Kempf

Blog

La centrale de Fessenheim fermera fin 2018

Le sort des deux réacteurs nucléaires de Fessenheim, en Alsace, est maintenant scellé : ils seront placés à l’arrêt définitif entre la fin 2018 et avril 2019. C’est ce qu’a annoncé Philippe Sasseigne, directeur de la production nucléaire d’EDF le 10 novembre. Il l’a fait lors d’une réunion tenue à la salle des fêtes de Fessenheim, devant les salariés de la centrale, et alors que des forces de l’ordre avaient été déployées dans le village.

Selon un syndicaliste qui a transmis ces informations à Gabriel Weisser, un habitant qui a prévenu Reporterre, l’annonce a fait « l’effet d’une douche froide » sur les travailleurs, à qui la direction d’EDF avait toujours assuré que la centrale ne fermerait pas. Un représentant du préfet était par ailleurs présent et aurait rencontré des élus locaux.

800 salariés d’EDF travaillent sur les deux réacteurs, ainsi qu’environ 400 personnels des entreprises sous-traitantes. A terme, aurait indiqué M. Sasseigne, il restera moins de cent salariés, pour mettre en oeuvre le démantèlement des réacteurs. Mais dès avril 2019, l’effectif sur la centrale serait réduit d’un tiers.

Le réacteur n° 2 est à l’arrêt depuis avril 2016, en raison d’une anomalie détectée sur un générateur de vapeur présentant une irrégularité de fabrication à l’usine Areva du Creusot (Saône-et-Loire). Le réacteur n°1 a été remis en marche en septembre dernier, après un arrêt pour maintenance.

Pour M. Weisser, qui a été candidat France insoumise dans la circonscription où se trouve Fessenheim lors des dernières législatives, « il faut maintenant parler de la suite et assurer une bonne transition sur les sites nucléaires ».



{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}





Autres articles :

  • L’indépendance, c’est simple : dire non aux puissants, non au mensonge, et s’en remettre au lecteur

  • Nicolas Hulot : « Un ministre n’est pas un électron libre »

  • La centrale de Fessenheim fermera fin 2018

  • Celles qui ont révélé les « Monsanto papers » racontent comment Monsanto triche

  • Débat radio : comment agir face à l’urgence climatique ?

  • Benoît Hamon : « La gauche doit se saisir de la révolution numérique pour en faire un progrès social et humain »

  • Hydrocarbures : le gouvernement a plié devant les intérêts miniers

  • Dix ans après, plus que jamais d’actualité

  • La France insoumise veut s’enraciner dans l’écologie et dans les quartiers populaires

  • 1 % contre les 99 % ? Pas si simple !

  • La suffisante bêtise de M. Macron

  • Ecologie politique, année zéro

  • Le sortilège oligarchique

  • Mr. Trump’s decision on climate threatens world peace

  • La décision de M. Trump de sortir de l’accord de Paris menace la paix du monde

  • Conserver les semences : dans un coffre-fort ou dans la nature ?

  • Bonne chance, Nicolas Hulot

  • Macron, le président du vieux monde

  • « Un essai prenant, incisif et ancré dans l’actualité »

  • Miguel Benasayag : « Le transhumanisme prépare un monde d’apartheid »

  • David Cormand : « La France insoumise a le pouvoir d’empêcher que Macron soit majoritaire à l’Assemblée »

  • La faillite du parti écologiste

  • Danielle Simonnet : « Avec Jean-Luc Mélenchon, nous voulons changer le système »

  • Pierre Rabhi : « Il faut que l’humanité prenne conscience de son inconscience »

  • Pour rouvrir l’avenir, il faut que le PS disparaisse

  • Mélenchon et Hamon : l’enjeu de leur duel

  • Quand nous serons les arbres, les roches, et les oiseaux

  • Nous sommes entrés dans l’anthropocène, affirment des minéralogistes

  • L’asphyxie paradoxale du parti écologiste

  • Entretien avec Barbara Romagnan : « Nous avons à recomposer la gauche »

  • Trois propositions pour changer la donne

  • Ouest-France : « Un essai combatif »

  • Hamon, Jadot, Mélenchon, unissez-vous !

  • La tactique perverse de Manuel Valls contre Benoît Hamon

  • La double surprise Hamon

  • La classe dirigeante la plus stupide de l’histoire

  • La langue de la glaise et des étoiles

  • L’étrange façon de lire du prévisible Laurent Joffrin