La déforestation tropicale s’accélère

Durée de lecture : 2 minutes

13 janvier 2021



Dans un rapport rendu public mercredi 13 janvier au matin, le WWF sonne l’alerte : « La déforestation continue de s’accélérer dans le monde ».

Selon le rapport, 43 millions d’hectares de forêts ont été perdus entre 2004 et 2017, soit près de 80 % de la superficie de la France métropolitaine, sur vingt-quatre « fronts de déforestation », des points chauds où s’est concentrée la déforestation mondiale ces dernières années.

Il révèle également que plus de 45 % des forêts sont « dégradées », donc plus sensibles aux chocs climatiques et moins à même de fournir des services écosystémiques.

L’ONG a repéré vingt-quatre fronts de déforestation particulièrement sévères situés dans les zones tropicales et subtropicales, comme au Cerrado, dans le bassin du Congo ou le bassin du Mékong. Au total, neuf des vingt-quatre fronts de déforestation se trouvent en Amérique latine, huit se trouvent en Afrique et sept en Asie-Pacifique.

L’agriculture commerciale, comme la culture de soja pour nourrir le bétail, est la principale cause de déforestation. L’exploitation minière, l’agriculture vivrière, les infrastructures ou la spéculation foncière montent aussi en puissance.

« Nous devons nous attaquer rapidement à ce fléau qui repose sur notre modèle de consommation. L’émotion suscitée par les immenses feux de forêt et la crise de la Covid-19 ont rappelé l’importance de protéger la nature et en particulier de préserver nos forêts, notamment pour prévenir les prochaines pandémies. Il nous faut désormais passer à l’action pour sauver les écosystèmes naturels dont nous dépendons. Sans forêts vivantes, nous n’aurons pas de planète et d’humains en bonne santé », assure Véronique Andrieux, directrice générale du WWF France.

  • Photo : Au Brésil. © Mayke Toscano/Gcom-MT




Lire aussi : En Afrique, l’Europe et la France ont attisé la déforestation


26 janvier 2021
L’illégalité du barrage de Caussade pourrait être confirmée en appel
Lire sur reporterre.net
26 janvier 2021
Barbara Pompili, Mohamed Laqhila et Emmanuel Macron désignés « boulets du climat » par Greenpeace
Lire sur reporterre.net
26 janvier 2021
En vingt ans, les catastrophes météorologiques extrêmes ont fait 475.000 morts, selon un rapport
Lire sur reporterre.net
26 janvier 2021
L’État doit laisser les journalistes informer à Calais, demande un recours en justice
Lire sur reporterre.net
25 janvier 2021
L214 diffuse des images de cochons en décomposition dans une porcherie bretonne abandonnée
Lire sur reporterre.net
25 janvier 2021
Retour des néonicotinoïdes : le conseil de surveillance va à l’encontre de l’Anses
Lire sur reporterre.net
25 janvier 2021
Pendant la pandémie de Covid, les inégalités ont crû massivement
Lire sur reporterre.net
24 janvier 2021
Le gouvernement veut repousser de deux ans la fermeture des élevages de visons
Lire sur reporterre.net
23 janvier 2021
Les armes nucléaires sont interdites depuis le 22 janvier
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2021
Canal Plus n’a pas le droit de s’approprier le mot Planète, estime l’INPI
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Pour Greenpeace, la crise du Covid est l’occasion d’arrêter les vols courts
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
À Paris, les émissions automobiles causent 2.500 morts prématurés par an
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Un rapport plaide pour le retour des trains transfrontaliers
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Joe Biden signe le retour des États-Unis dans l’Accord de Paris
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2021
Le référendum sur le climat face aux obstacles et aux oppositions
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêts tropicales

7 janvier 2021
Dans les Alpes, des professionnels renouent avec le savoir-faire de l’écoconstruction
Alternatives
27 janvier 2021
La loi sur la maltraitance animale oublie la chasse et l’élevage intensif
Info
21 janvier 2021
« Les pubs sexistes encouragent la culture du viol »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales