Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Énergie

Le gouvernement envisage de redémarrer une centrale à charbon l’hiver prochain

La centrale thermique Émile Huchet vue depuis la commune voisine de Carling.

La centrale à charbon de Saint-Avold (Moselle), pourrait redémarrer pour nous alimenter en électricité l’hiver prochain. Elle avait été fermée le 31 mars dernier. L’information a été révélée dimanche 26 juin par RTL. La station de radio s’est procuré le projet de loi sur le pouvoir d’achat, en cours de préparation par le gouvernement. L’article 13 du texte ouvre la possibilité d’un redémarrage de la centrale.

Cette décision intervient alors que près de la moitié du parc nucléaire français est à l’arrêt, et que la guerre en Ukraine pousse à réduire les approvisionnements en gaz russe. « Le gestionnaire RTE estime que la sécurité d’approvisionnement en électricité de la France pour l’hiver 2022 sera sous forte vigilance », indique le texte du projet de loi, cité par RTL.

Le ministère de la Transition énergétique a confirmé l’information et précise que ce redémarrage ne serait que « temporaire » et que l’arrêt de toutes les centrales à charbon reste l’objectif. « Nous resterions, dans tous les cas, en dessous de 1 % d’électricité produite par le charbon. Aucun charbon russe ne serait utilisé », a-t-il précisé.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende