Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Pesticides

Le trafic de pesticides illégaux est en augmentation d’après Europol

Illustration.

1 150 tonnes de pesticides illégaux et contrefaits et ont été saisis par Europol entre le 25 janvier et le 25 avril 2022. Dans un communiqué publié mardi 26 juillet, l’agence européenne de police criminelle annonce en outre avoir identifié de « nouvelles tendances » sur le marché noir européen des produits phytosanitaires. Ainsi, même si la Chine reste le premier « pays source », ce type de trafic a augmenté dans la région de la mer Noire, en Turquie, et plus globalement dans le sud de l’Europe. Autre fait notable : l’augmentation de la circulation de contrefaçons de marques déjà existantes d’herbicides, d’insecticides et de fongicides.

Europol menait cette opération, qui a par ailleurs abouti à l’arrestation de dix personnes, pour la septième année consécutive. Entre 2016 et 2021, l’agence a saisi au total 4 921 tonnes de pesticides illégaux et contrefaits. D’après un rapport de l’Office de l’union européenne pour la propriété intellectuelle (Euipo) publié en 2017, 13,8 % des pesticides vendus sur le Vieux continent sont issus du marché noir. Le Parlement européen rappelle pourtant que « ces pesticides contrefaits présentent des risques majeurs pour la santé des consommateurs et pour l’environnement ». Cela dit, comme le souligne régulièrement Reporterre (voir ici ou encore ), un tel constat s’applique aussi aux pesticides vendus en toute légalité.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende