Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Édito — Vie de Reporterre

Les comptes de Reporterre en 2020 : Reporterre, un cas unique dans la presse française

Reporterre publie, comme chaque année, ses comptes. Ils font apparaître pour 2020 la poursuite de la progression de l’activité, et l’atteinte de l’indépendance totale.

En 2020, Reporterre a continué sa progression et a atteint une indépendance totale, en ne dépendant plus que des dons de ses lectrices et de ses lecteurs. Et cela à travers un modèle exceptionnel : le quotidien de l’écologie est en accès libre, sans publicité, sans actionnaire. Nous pouvons ainsi apporter une information de qualité sur l’enjeu prioritaire de notre temps, l’écologie, à toutes et à tous, gratuitement, parce que nous considérons que l’information est un bien commun. Et nul milliardaire, aucun de ces Bolloré, Arnault, Pinault, et autres oligarques qui ont réduit à la servilité la majorité des médias ne peut nous dicter une seule virgule. Nulle compagnie d’aviation, de pétrole, d’informatique ne peut exercer sur Reporterre, piloté par une association, la moindre pression.

Il faut souligner que cette presse oligarchique, qui répand des thèses néo-libérales, de droite, souvent xénophobes et climato-sceptiques, est soutenue par des subventions d’Etat. La presse indépendante sur Internet, à commencer par Reporterre, mais aussi des titres comme Mediapart ou Arrêt sur images, pour ne citer que ceux-là, n’en bénéficient pas. On prétend souvent que « l’opinion en France est de plus en plus à droite » : en fait, c’est parce que les médias de l’oligarchie colportent massivement ces idées que l’opinion en est largement influencée. Si la presse était libre dans ce pays, les choses évolueraient tout autrement. Et c’est pourquoi il est essentiel de soutenir et de lire les médias indépendants.

Plus de 1,3 million de personnes lisent Reporterre tous les mois, et plus de 37 000 donatrices et donateurs nous ont soutenu en 2020. Nous les en remercions vivement. Grâce à elles et à eux, nous pouvons alerter sur les enjeux prioritaires de l’époque, en toute liberté. Pour les rejoindre, c’est ici.

• Le rapport d’activité de Reporterre en 2020

Pour savoir ce que l’équipe a réalisé en 2020, lisez, en téléchargement le Rapport d’activité 2020 de Reporterre

• Les comptes de Reporterre

Comme chaque année, Reporterre publie les comptes de La Pile (L’Association pour une presse indépendante, libre et écologique), qui édite le quotidien de l’écologie. C’est une transparence indispensable et qui devrait aller de soi pour tous les médias.

Bilan 2020 et compte d’exploitation 2020 à télécharger ici

En 2020, après une progression constante d’année en année, nous sommes arrivés à la situation où les dons représentent 97 % de nos ressources !

Les 3 % autres proviennent en 2020 des ventes des livres que nous éditons avec Le Seuil, de ventes d’articles pour reprises dans des manuels scolaires, et de droits de copie.

Les comptes présentés sont arrêtés au 31 décembre 2020. Ils comportent pour l’année 1 736 236 € de produits et 891 549 € de charges. Le résultat net s’élève à 845 064 €. Ce bon résultat constitue une large réserve de sécurité : signe de la rigueur de notre gestion, il est la garantie de notre indépendance. Cette situation très saine nous permet de continuer à développer Reporterre.

Les dépenses sont très majoritairement consacrées à la masse salariale : l’équipe se renforce continuement pour assurer la meilleure information possible, et compte à mi-2021 quinze salariés en CDI, dont douze journalistes.

Reporterre va continuer à s’épanouir en 2021, pour alerter sans relâche sur la gravité des enjeux écologiques, raconter les alternatives au système dominant, faire écho aux luttes si nombreuses et courageuses contre la destruction du monde, multiplier les enquêtes de fond. Nous allons en particulier renforcer l’équipe dans l’informatique, la communication et encore la rédaction, élargir notre réseau de correspondants internationaux et régionaux, améliorer notre couverture de l’information scientifique sur l’écologie, développer nos formats vidéo. Il y a du pain sur la planche !

L’année à venir sera dominée en France par l’élection présidentielle. Ce sera aussi le rôle de Reporterre de porter dans le débat public les questions vitales de l’écologie et des alternatives. On le fera, avec votre aide.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende