Les enjeux vertigineux du débat sur le posthumanisme

Durée de lecture : 1 minute

17 avril 2019 / Laurence Hansen-Løve

Laurence Hansen-Løve, dans « Simplement humains », expose les tenants et les aboutissants du débat sur l’effondrement et le posthumanisme qui nous concerne tous et dont les enjeux sont vertigineux.

  • Présentation du livre par son éditeur :

La planète est exténuée. L’humanité dans son ensemble traverse une mauvaise passe. À tel point que certains chercheurs professent l’effondrement, voire la fin de notre civilisation. Ces lanceurs d’alerte cosmique ne sont pas de simples illuminés. Ils comptent parmi eux des intellectuels de renom et des savants influents. Dans le même état d’esprit, des ingénieurs futuristes, anticipant une évolution qu’ils jugent inéluctable, programment le remplacement de notre espèce par des créatures hybrides d’un nouveau genre, humains augmentés ou améliorés. Demain, assurent-ils, la «  Singularité  » assurera la relève du genre humain. L’ère du posthumanisme serait déjà commencée. Faut-il s’en féliciter ? Laurence Hansen-Løve expose ici les tenants et les aboutissants d’un débat qui nous concerne tous et dont les enjeux sont vertigineux.


  • Simplement humains. Mieux vaut préserver l’humanité que l’améliorer, de Laurence Hansen-Løve, éditions de l’Aubre, février 2019, 176 p., 18 €.

18 novembre 2019
À la convention citoyenne pour le climat, les participants débattent aussi de la justice sociale
19 novembre 2019
« Si Julian Assange n’est pas protégé, cela marquera la fin des ­libertés individuelles »
18 novembre 2019
Écolo et anarchiste, une réponse à l’effondrement




Du même auteur       Laurence Hansen-Løve