Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Notre-Dame-des-Landes

Les syndicats CGT de Vinci se prononcent contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes

C’est une décision prise à l’unanimité par les syndicats CGT du groupe Vinci : ils déclarent s’opposer « au projet de transfert de l’aéroport de Nantes-Atlantique à Notre-Dame-des-Landes, et demandent son abandon. » Leur entreprise est à la fois désignée comme constructeur et exploitant du futur aéroport. « Ce projet, comme tout ’partenariat’ public-privé (PPP), relève de la politique de privatisation des services publics menée par les gouvernements depuis des années », dénoncent-ils dans une lettre expliquant leur position, et rendue publique ce mardi 29 mars.

Mais ils s’inquiètent aussi des conditions de travail pour les salariés du groupe sur ce projet. Selon eux, le coût des « travaux de construction eux-mêmes ont été sous-estimés », ils craignent donc un « recours à toutes les formes ’modernes’ de dumping social. Sur tous les chantiers importants dont Vinci est le maître d’œuvre, la majorité des ouvriers sont employés par des entreprises de sous-traitance qui les surexploitent : contrats précaires, intérimaires, salariés détachés avec des salaires de misère, salariés sans papiers, etc. »

C’est la première fois que tous les syndicats CGT de Vinci arrivent à une déclaration commune sur le sujet.

-  Télécharger la lettre de la CGT Vinci : La lettre de la CGT Vinci sur Notre Dame des Landes

-  Source : Reporterre

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende