Lille décide le moratoire sur la 5G

Durée de lecture : 2 minutes

12 octobre 2020



Le conseil municipal de Lille a adopté dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 octobre un moratoire sur le déploiement de la 5G, prévoyant de sursoir à “toute autorisation” d’antennes jusqu’à la publication en 2021 d’un rapport attendu de l’Anses, a annoncé la ville.

“Parce que nos doutes persistent tant du point de vue sanitaire que de la sobriété numérique sur le déploiement de la 5G, nous avons voté (...) un moratoire. Il est urgent d’attendre !”, a déclaré dans un tweet la maire de Lille Martine Aubry.

“Avant de pouvoir affirmer que la 5G représente à coup sûr un progrès pour nos villes et leurs habitants, il nous semble que plusieurs zones d’ombre (...) doivent encore être éclaircies”, expliquent les élus dans le texte de la motion, présentée par la majorité municipale, le groupe Lille en commun.
Un contexte défavorable

“Les rapports officiels publiés ces derniers mois (...) ne permettent toujours pas aux instances les plus compétentes d’exclure tout risque réel sur les populations en lien avec l’exposition à cette nouvelle technologie”, arguent-ils.

Les élus s’interrogent aussi sur “le haut niveau des investissements induits”, dans le “contexte financier difficile” lié à l’épidémie de covid-19, ou encore sur “l’utilité réelle” de cette technologie qui contraindra particuliers et professionnels ”à renouveler leurs produits électroniques en dépit de toute considération liée à leur durabilité”.

Les élus du groupe Lille en commun demandent à la métropole européenne de Lille (MEL) de prendre “une position similaire”. Ils réclament enfin l’abaissement du seuil d’exposition acceptable (fixé par l’OMS à 61 v/m) à 4 v/m à l’échelle de la MEL, et estiment que l’éventuel déploiement de la 5G doit s’accompagner d’une “extinction programmée et accompagnée de la 2G et de la 3G, particulièrement énergivores et désormais réputées saturées”.

La métropole de Bordeaux avait déjà adopté fin septembre une motion demandant au gouvernement un moratoire sur cette technologie et un report du processus d’attribution des fréquences.

  • À Lyon le 19 septembre 2020 (© Laury-Anne Cholez/Reporterre)




Lire aussi : Plaintes et résistances en cascade contre les enchères de la 5G


30 octobre 2020
La loi réautorisant les néonicotinoïdes définitivement adoptée
Lire sur reporterre.net
30 octobre 2020
Des maires autorisent l’ouverture des commerces non alimentaires
Lire sur reporterre.net
30 octobre 2020
Plusieurs manifestations contre le confinement en France
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
En 2019, les rémunérations des PDG du CAC 40 ont encore côtoyé les sommets
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
L214 : nouveau scandale dans un élevage de 200.000 poules dans l’Oise
Lire sur reporterre.net
29 octobre 2020
Reconfinement : parcs, jardins et marchés restent ouverts
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Contrefeu ou coincidence ? L’Andra lance un podcast du même nom que la bédé critique « Cent mille ans »
Lire sur reporterre.net
28 octobre 2020
Les sénateurs ont voté en faveur du retour temporaire des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron relaxés à Auch
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les banques françaises investissent massivement dans des secteurs climaticides
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
A Lyon, le squat accueillant des migrants a été expulsé
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les sénateurs vont se prononcer sur les néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
L’Europe exporte trop de véhicules d’occasion polluants, selon l’ONU
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Les Chiliens votent en faveur d’une nouvelle Constitution
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires va entrer en vigueur
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    5G

27 octobre 2020
La fermeture des frontières place les migrants à la merci du changement climatique
Info
30 octobre 2020
Dans le Lot, un projet agrivoltaïque divise Montcuq-en-Quercy-Blanc
Reportage
30 octobre 2020
Benbassa-Autain : « La gauche a des réponses émancipatrices face au terrorisme »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       5G