[PODCAST] Cinq émissions sur les forêts, par Radio Zinzine

Durée de lecture : 6 minutes

6 avril 2020



La radio libre autogérée Radio Zinzine vous propose de réécouter, en cette période de confinement, cinq émissions sur les forêts.

  • Présentation du podcast :

Radio Zinzine est une radio libre autogérée, créée en 1981. Elle est animée par des dizaines de bénévoles et couvre plusieurs départements (04, 05, 13, 84). Elle fonctionne sans aucune publicité, 24h/24 et 365 jours par an. Radio Zinzine propose des émissions d’informations quotidiennes, mais aussi thématiques.

Elle propose deux nouvelles émissions en cette période confinement :

  • Antenne Libre, chaque jour de 11 h à 12 h 30, avec des appels d’auditeurs et auditrices sur tous les sujets qu’ils souhaitent aborder dans ce temps de confinement.
  • « Confins du monde », environ trois fois par semaine, toujours à 17 h et chaque fois avec des interlocuteurs/trices de trois pays sur la situation chez eux, l’impact économique et social, les dérives autoritaires dans certains pays, l’impact sur les soulèvements populaires en cours dans d’autres, les inégalités éventuelles en ce qui concerne l’accès aux soins...

Voici aussi cinq émissions à réécouter sur la problématique complexe de la relation entre les forêts, la biodiversité et le climat :

  • Forêts, biodiversité et climat, 1re partie (mars 2020)

La Commission Européenne nous a réunis début février pour une grande conférence à Bruxelles sur les forêts et leur rôle essentiel pour la biodiversité et le climat. Normalement, la question des forêts ne fait pas partie des compétences de l’Union Européenne. Il est donc certainement la double urgence provoquée par le changement climatique et par la perte vertigineuse de la biodiversité qui a incité la Commission à prendre cette initiative.

Entretiens avec Hannah Mowat (coordinatrice de l’association Fern), William Moomaw (expert sur le changement climatique, co-auteur de cinq rapports du GIEC, Etats Unis), Xavier Morin (chercheur au CNRS et président de Canopée)et Peg Putt (militante australienne depuis presque 40 ans pour la protection des forêts).

Lien direct vers cette émission

  • Forêts, biodiversité et climat, 2e partie (mars 2020)

Retour à la grande conférence sur les forêts, la biodiversité et le climat, organisée à Bruxelles par la Commission Européenne, les 4 et 5 février 2020. Dans cette deuxième partie, nous évoquerons la pression accrue exercée sur les forêts à cause de l’expansion fulgurante de la combustion, à une échelle industrielle, de la biomasse forestière pour la production de l’énergie.

William Moomaw, expert américain sur le changement climatique, dénonce le mythe de la neutralité-carbone, Mary Booth, également des Etats-Unis, présente la plainte collective qu’elle a initiée contre la Directive de l’Union Européenne sur les Energies Renouvelables. D’autre part, Peg Putt, militante australienne, raconte la terrible saison de feux gigantesques que son pays a subie. Entretiens également avec Hannah Mowat (Fern, Bruxelles) et Xavier Morin (chercheur au CNRS et président de Canopée).

Lien direct vers cette émission

  • Forêts vivantes ou déserts boisés ? 1re partie (novembre 2019)

Voilà l’intitulé des Assises Nationales de SOS Forêt, organisées les 23 et 24 octobre 2019 au Domaine de Villarceaux près de Paris. Elles sont venues à un moment crucial de bascule pour l’avenir des forêts en France. Face aux impacts déjà bien palpables du changement climatique, donnerons-nous la priorité à l’œuvre de la nature et des écosystèmes, c’est à dire des forêts vivantes, ou alors à des plantations en monoculture censées mieux assurer l’avenir de nos forêts ?

Un entretien avec Philippe Canal, porte parole de l’intersyndicale à l’Office National des Forêts, et Raphaël Kieffert, forestier à l’ONF dans les Ardennes.

Lien direct vers cette émission

  • Forêts vivantes ou déserts boisés ? 2e partie (novembre 2019)

Retour aux Assises Nationales de SOS Forêt (23-24 octobre 2019) et à la relation entre forêts et climat. Vincent Magnet, technicien forestier dans le Limousin, évoque l’impact du changement climatique dans cette région et les modes de gestion forestière les plus aptes à renforcer la résilience des forêts face au changement climatique. Ensuite Gaëtan du Bus, ingénieur forestier, parle le rapport "Gestion forestière et changement climatique" qu’il a présenté aux Assises. Entretiens également avec Kelsey Perlman de Fern et Tammouz Helou de la Fédération Nationale des Entrepreneurs des Territoires.

Lien direct vers cette émission

  • Forêts vivantes ou déserts boisés ? 3e partie (novembre 2019)

Ernst Zurcher est ingénieur forestier suisse, chercheur et professeur spécialisé sur de nombreuses questions touchant aux forêts et aux caractéristiques du matériel bois. Dans le contexte du changement climatique, il explique la différence fondamentale entre une vraie forêt mélangée marquée par une forte complémentarité et symbiose entre espèces, et une plantation monospécifique, où c’est la concurrence entre les arbres qui domine. Les forêts mixtes sont bien plus résilientes face aux aléas climatiques.

Lien direct vers cette émission

Et pour vous faire voyager vers des contrées lointaines et peu connues, voici encore deux émissions :

  • Au fin fond de la taïga, 1re partie (mars 2020)

Un entretien avec Elina Kurovskaya, chercheuse russe qui fait un Master à l’EHESS en anthropologie. Elle a grandi en Sibérie en devenir, rencontrée chez elle dans la Creuse. Elle s’est rendue dans les immenses espaces au nord du fleuve Amour afin d’étudier l’histoire et la situation actuelle du peuple Evenki qui y élève des rennes. Elle a voulu comprendre le rôle des femmes dans cette société. Elle évoque les changements imposés par la colonisation russe et par l’Union Soviétique avec la mise en place de kolkhozes, l’arrivée d’entreprises engagées dans l’extractivisme (notamment de l’or)..

Lien direct vers cette émission

  • Au fin fond de la taïga, 2e partie (mars 2020)

Nous poursuivons notre conversation avec Elina Kurovskaya, chercheuse russe qui fait son Master en anthropologie à l’EHESS. Elle nous parle du peuple Evenki qui a traditionnellement élèvé des rennes dans les immenses étendus au nord du fleuve Amour. Dans cette partie elle évoque la question du foncier. Le concept de propriété privée était totalement étranger à ce peuple nomade. L’arrivée d’industries extractivistes qui proposent de nouveaux emplois mine les traditions des Evenkis et provoque des ravages écologiques...

Lien direct vers cette émission





Lire aussi : le dossier Forêts de Reporterre

Photo : picccus / Forêt. Flickr

1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info
31 juillet 2020
Un été pour explorer
La vie de Reporterre
31 juillet 2020
Écologistes, nous marchons contre le racisme et pour la justice sociale
Tribune