Quel est le principe d’un « revenu climat » pour les ménages modestes ?

Durée de lecture : 2 minutes

8 avril 2019 / Audrey Berry

Audrey Berry est économiste.

Audrey Berry, économiste, est spécialiste de la précarité énergétique (logement, transports) et de son lien avec la fiscalité écologique.

Audrey Berry, quel est le principe d’un « revenu climat » pour les ménages les plus modestes ?

« La proposition de mettre en place un « revenu climat » qui ciblerait les ménages modestes permet de mettre en place une taxe carbone plus juste socialement. Le fait de taxer le carbone a plusieurs impacts sur les ménages.

Ces impacts dépendent notamment du niveau de vie car les ménages modestes consacrent une partie plus importante de leurs revenus à l’achat de l’énergie. On sait aussi que l’impact varie en fonction des territoires, car les dépenses sont plus élevées dans les territoires peu denses du fait d’une dépendance plus grande à l’utilisation de la voiture.

Donc, compte tenu de ses effets importants sur les inégalités, il parait important de redistribuer une partie des recettes de la taxe carbone aux ménages.

Un certain nombre de travaux ont modélisé et testé des redistributions aux ménages et montrent qu’il est possible de compenser les iniquités engendrées par la taxe carbone. Parmi ces propositions, on trouve celle d’un « revenu climat ». Ce « revenu climat » pourrait prendre la forme d’un transfert directement ciblé vers les ménages les plus pauvres. Il pourrait s’agir d’un chèque envoyé aux ménages ou bien d’un crédit d’impôt sur le revenu.

Il est important que cette redistribution prenne la forme d’un revenu supplémentaire et puisse servir à l’achat de biens et services et non pas que ce revenu soit ciblé sur l’utilisation d’énergie, ce qui viendrait brouiller le signal prix de la taxe carbone. Ce qui est proposé est que ce « revenu climat » soit destiné aux ménages les plus modestes, puisque ce sont eux qui ont le plus de difficultés pour payer leurs factures à la fin du mois et à satisfaire leurs besoins en énergie et en mobilité. »



Lire aussi : Les ONG écologistes et de solidarité déplorent l’incohérence du gouvernement sur la taxe carbone

Photo : Emilie Massemin / Reporterre



Documents disponibles

  Sans titre
THEMATIQUE    Climat Économie
20 juillet 2019
Tour de France : l’équipe Ineos, championne du plastique polluant
Enquête
22 juillet 2019
Sites naturels : l’urgence de réguler le tourisme de masse
Enquête
18 juillet 2019
De l’urgence de débattre au sein du mouvement écologiste
Édito


Sur les mêmes thèmes       Climat Économie