Sans travail du sol, sans engrais ni compost, sans pesticides... un jardinage du vivant

Durée de lecture : 2 minutes

20 juillet 2019 / Didier Helmstetter

Didier Helmstetter, dans « Le Potager du paresseux », raconte une expérience personnelle, celle de produire, de manière très simple quoique peu orthodoxe, des légumes plus que bio AB, en quantité, sans aucun travail du sol, sans engrais, sans compost, sans pesticides, sans buttes... et sans effet négatif pour la planète.

  • Présentation du livre par son éditeur :

La version augmentée et illustrée du best-seller Le Potager du paresseux : toutes les informations nécessaires pour réussir un potager écologique et luxuriant avec le minimum d’efforts.

Les livres sur le jardinage ne manquent pas, les méthodes non plus... Mais cet ouvrage est différent : il rend compte d’une expérience personnelle, celle de produire, de manière très simple quoique peu orthodoxe, des légumes plus que bio AB, en quantité, sans aucun travail du sol, sans engrais, sans compost, sans pesticides, sans buttes... et sans effet négatif pour la planète.

Pour cela, l’auteur, après un accident lui ayant imposé de ralentir le rythme, a passé au crible de ses connaissances agronomiques les habituels gestes du jardinier. Au regard de ce qui se passe dans un sol vivant, est-il indispensable de bêcher, de biner, de creuser, d’ameublir le sol ? Est-ce seulement utile ? Ne serait-ce pas carrément nuisible ? Les réponses qu’il a trouvées l’ont amené à une approche innovante : la phénoculture ! Chemin faisant, il corrige dans la permaculture ce qu’il considère comme étant des défauts techniques. Il esquisse la grande cohérence du système vivant que peut devenir tout potager si on respecte ses mécanismes biologiques — à condition de les connaître ! Il explique tout l’intérêt qu’il y a à coopérer avec ce système plutôt qu’à s’y opposer, à le contrarier sans cesse, à le piétiner... Ce livre est précieux pour ceux qui aiment comprendre avant d’agir... Pour ceux qui se méfient des modes, aussi... Ou simplement ceux qui s’interrogent !

Nouvelle édition augmentée et illustrée.


  • Le Potager du paresseux. Produire en abondance des légumes plus que bio, sans compost, sans travail du sol, sans buttes, de Didier Helmstetter, éditions Tana, mars 2019, 352 p., 15,90 €.


Lire aussi : « Mon jardin sans pétrole », le nouveau livre de la collection Reporterre
20 juillet 2019
Tour de France : l’équipe Ineos, championne du plastique polluant
Enquête
25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir
18 juillet 2019
De l’urgence de débattre au sein du mouvement écologiste
Édito