VIDÉO et PODCAST - Les « 30 ans de l’écologie » pour celles et ceux qui n’y étaient pas

Durée de lecture : 2 minutes

24 juin 2019

Le samedi 15 juin, Reporterre a fêté les 30 ans de l’écologie au Ground control, à Paris. Un beau et fort moment ! Pour revivre cette journée de rencontres, d’ateliers et de concerts, voici une vidéo, des photos ainsi que les enregistrements des débats

Le 15 juin 2019, Reporterre a organisé une journée intergénérationnelle de rencontres, de débats, d’ateliers, d’impromptus artistiques, de stand-up et de concerts. Un festival pour discuter de l’évolution de la biosphère et du mouvement écologiste depuis 30 ans, avec légèreté et convivialité.

Pourquoi 30 ans ? Parce qu’en 2019, Reporterre fête ses 30 ans ! La première version du quotidien de l’écologie lancé en 1989 par Hervé Kempf, l’actuel rédacteur en chef, était un magazine mensuel papier.

Pour revivre cette journée, visionnez la vidéo ci-dessous, écoutez un enregistrement des trois débats qui ont rythmé l’après-midi tout en regardant notre diaporama de photos.

Les 30 de l’écologie... en vidéo

Les 30 de l’écologie... en podcast

• L’activisme et le militantisme écologique depuis 30 ans

Quelles mobilisations pour l’écologie ? Comment les mobilisations pour l’écologie ont-elles évolué en France depuis 30 ans ? Quelle stratégie pour un changement de système ? Comment renverser le rapport de force avec les détracteurs du climat ?

Les participants de la table ronde : Yannick Rousselet de Greenpeace France, Sandy Olivar Calvo de Youth for Climate France, Michel de la Zad de Notre-Dame-des-landes. Une rencontre animée par Marion Esnault.




• L’écologie et le social, c’est indissociable

Comment l’écologie est-elle perçue par les classes populaires, en ville et en campagne ? Comment et pourquoi l’urgence climatique et sociale sont-elles liées ?

Les participants de la table ronde : Daniel Frène, de Chalon-sur-Saône des Gilets jaunes, Damien Carême, maire de Grande-Synthe, Zoé Jacquot, de ATD Quart Monde et Fatima Ouassak, de l’association Ensemble pour les Enfants de Bagnolet. Une rencontre animée par Lorène Lavocat.




• Figures de l’écologie d’hier et d’aujourd’hui : et maintenant qu’est-ce qu’on fait ?

Rencontre entre les générations : des pionniers qui se battaient en 1989 aux activistes de 2019, comment se transmettre le relais pour transformer l’avenir ?

Une table ronde avec Corinne Lepage, Claire Nouvian, Elyes, collégien militant pour le climat et Yann Arthus-Bertrand. Une rencontre animée par Hervé Kempf.


Les 30 ans de l’écologie... en photos



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Lire aussi : L’urgence d’informer - avec votre soutien

Source : Camille Martin pour Reporterre

Photos : © Éric Coquelin

Vidéo :
Réalisée par Lucas Mascarello

DOSSIER    Rencontres de l’écologie

21 octobre 2019
Le mouvement pour le climat Alternatiba veut peser sur les municipales
Reportage
19 octobre 2019
Radio Bambou : et si on mangeait des fruits et légumes de saison ?
Chronique
21 octobre 2019
Face à l’acharnement judiciaire, le Comité Adama tisse des liens avec d’autres luttes
Info


Dans les mêmes dossiers       Rencontres de l’écologie