Vite, des cabanes !

Durée de lecture : 1 minute

14 février 2020 / Marielle Macé

Dans « Nos cabanes », Marielle Macé fait l’éloge des cabanes. Pas pour s’isoler, vivre de peu, ou tourner le dos à notre monde abîmé ; mais pour braver ce monde, l’habiter autrement : l’élargir.

  • Présentation du livre par son éditeur :

7 % des vertébrés disparus en dix ans, faut qu’on se refasse une cabane, mais avec des idées au lieu de branches de saule, des images à la place de lièvres géants, des histoires à la place des choses. »

– Olivier Cadiot

Vite, des cabanes, en effet. Pas pour s’isoler, vivre de peu, ou tourner le dos
à notre monde abîmé ; mais pour braver ce monde, l’habiter autrement : l’élargir.

Marielle Macé les explore, les traverse, en invente à son tour. Cabanes élevées sur les ZAD, les places, les rives, cabanes de pratiques, de pensées, de poèmes. Cabanes bâties dans l’écoute renouvelée de la nature – des oiseaux qui tombent ou des eaux qui débordent –, dans l’élargissement résolu du « parlement des vivants », dans l’imagination d’autres façons de dire nous.

  • Lire un extrait ici.
  • Nos cabanes, de Marielle Macé, éditions Verdier, 128 p., 6,50 euros.


Lire aussi : VIDÉO - Hommage aux cabanes, symboles de la Zad de Notre-Dame-des-Landes
7 avril 2020
La recherche « au service de l’économie » : les scientifiques se rebiffent
Info
7 avril 2020
L’école confinée, laboratoire du monde numérique
Tribune
6 avril 2020
Au nom du coronavirus, l’État met en place la société de contrôle
Enquête