En ce qui concerne l’environnement, les Français comptent d’abord sur les pouvoirs publics

Durée de lecture : 1 minute

13 avril 2015 / Emilie Massemin (Reporterre)



Le Commissariat général au développement durable publie lundi 13 avril sa dernière étude statistique sur les opinions et pratiques environnementales des Français en 2014.

- consulter l’étude ici : Opinions et pratiques environnementales des Français en 2014.

A quelques mois de la COP21, le réchauffement de la planète est la première source d’inquiétude des Français (26 %), en hausse de six points par rapport à 2013. Suivent la pollution de l’air (en hausse) et les catastrophes naturelles (en baisse).

Mais quand il s’agit de retrousser ses manches, c’est plus compliqué. Seuls 18 % des sondés estiment que les ménages ont un rôle à jouer (contre 23 % en 2012), loin derrière les entreprises (26 %) et surtout les pouvoirs publics (51 %).

Baisser le chauffage, éteindre les appareils en veille, aller faire ses course à pied ou en transports en commun plutôt qu’en voiture, acheter local... L’étude montre que les sondés acceptent de faire certains efforts, à condition qu’ils ne soient pas trop coûteux ou contraignants.






THEMATIQUE    Quotidien
23 janvier 2021
Le gouvernement et la déforestation importée : des mots, pas d’actes
Entretien
22 janvier 2021
Label Haute valeur environnementale : un instrument au service de l’agriculture intensive ?
Info
22 janvier 2021
« Nous entrons dans un isolement où nous confondons la connexion avec le lien »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Quotidien





Du même auteur       Emilie Massemin (Reporterre)