A Ecocert, la grève s’est achevée à la satisfaction des grévistes

19 avril 2015

La grève à Ecocert s’est achevée le 16 avril 2015. Les grévistes sont satisfaits. Voici le communiqué qu’ils ont publié en conclusion du mouvement :


Victoire des salariés grévistes d’Ecocert

Après 6 journées complètes de grève et 9 jours de mouvement, voici ce que les salariés ont gagné et qui a été signé par les délégués syndicaux CGT et CFDT :

- la reconnaissance de l’ancienneté et de l’expérience limitant les effets de tassement : un mécanisme d’augmentation des salaires liés à l’augmentation du point de la convention collective (accord à signer avant le 30/06/15) Lorsque la convention collective augmentera, tous les salaires augmenteront.

- une augmentation fixe et ...égalitaire pour tous et toutes de 55 € brut (+ de 0,36 € de l’heure), avec un élargissement de l’assiette des éligibles à l’ensemble des salariés présents dans l’entreprise au 31/12/14 (CDI ou CDD, changement de coef ou non...)

- le calcul de l’intéressement a été amélioré afin de ne plus déduire les absences pour maladie. Le plafond de l’intéressement maximal a été relevé ce qui fait une augmentation dès cette année de 155 € net, correspondant à la prime de fin de conflit social que nous souhaitions.

- une prime de Noël sous une forme différente, à savoir 45 € de plus par salarié pour le budget social du CE

- un engagement écrit de la direction à ce qu’il n’y ait aucune mesure de quelque sorte que ce soit de rétorsion à l’encontre des salariés grévistes. (élus ou non, syndiqués ou non...)

- un étalement des retenues de salaire liés à la grève sur 2 mois.

Ce conflit extrêmement long a permis aux salariés de relever la tête, d’être unis soudés et solidaires et ce n’est pas prêt de s’arrêter !

35 ans de moyenne d’âge, 90 % d’entre nous n’avions jamais fait grève, et pourtant nous avons su résister à ceux qui disaient qu’ils ne cèderaient jamais !

Si la victoire a été possible ici, elle peut l’être partout ailleurs !

Nous remercions l’engagement des salariés dans ce conflit et leur intelligence collective.

Nous remercions également les organisations syndicales, notamment CGT et CFDT, mais aussi Solidaires pour leurs aides financières, logistiques et organisationnelles.

Nous avons apprécié le professionnalisme des journalistes que nous avons rencontrés.

Nous remercions les personnes qui nous ont envoyé des centaines de messages de soutien de toute la France et qui nous ont aidé moralement à tenir.

Nous remercions tous ceux qui ont fait un geste, modeste ou important, pour notre caisse de grève, car les pertes de salaires sont pour nous très importantes et la perspective de cette compensation nous a aidée à tenir.

Nous remercions les producteurs et transformateurs qui nous ont également apporté leur soutien de différentes manières.

Nous souhaitons maintenant que nos relations avec la direction s’apaisent. L’accord de fin de grève signé ce jour y participe.

Grâce à vous tous, nous pouvons travailler comme il faut et enfin manger bio, et nous invitons tout le monde à faire de même, quitte à se battre pour cela !




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Les salariés du géant de l’agriculture bio, Ecocert, sont en grève

Source : Courriel à Reporterre

Lire aussi : Grève à Ecocert, le PDG répond : « Je suis un militant du bio, avec des moyens »



THEMATIQUE    Économie
22 mars 2019
Macron, l’État terroriste
Édito
23 mars 2019
Contre l’effondrement, Extinction Rebellion prône la désobéissance civile
Enquête
27 février 2019
Le « paysan-chercheur » Félix Noblia invente l’agriculture sans pesticides et sans labour
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Économie