La Commission européenne autorise 19 nouveaux OGM, Neil Young s’engage contre Monsanto

Durée de lecture : 1 minute

24 avril 2015 / par Camille Martin (Reporterre)



Vendredi 24 avril, la Commission européenne a accordé dix nouvelles autorisations d’utiliser des organismes génétiquement modifiés (OGM) dans l’alimentation humaine ou animale, sept renouvellements d’autorisations et deux autorisations d’importer des fleurs coupées génétiquement modifiées (non destinées à l’alimentation humaine ou animale).

- lire le communiqué de la Commission

Parmi ces produits, onze sont élaborés par Monsanto.

Ces OGM s’ajoutent aux 58 déjà autorisés dans l’Union européenne.

Commentaire de Greenpeace (en anglais) : "Cette décision de M. Juncker (le président de la Commission européenne) confirme qu’il n’a pas l’intention de rapprocher l’Europe des citoyens. Il se rapproche en fait des Etats-Unis et de Monsanto".

Quant à José Bové, il juge que « Jean-Claude Juncker se couche devant le lobby des entreprises transgéniques. Il se moque des consommateurs européens qui depuis le début sont opposés aux plantes transgéniques. Il fait une concession majeure pour faciliter la signature de l’accord de libre échange avec les USA, les OGM en étant une des pommes de discorde ».

Neil Young en campagne contre Monsanto

L’opposition aux OGM vient cependant de gagner un atout de poids : le chanteur Neil Young sort le 16 juin prochain "The Monsanto Years", un album de chansons engagées qui visent toutes les entreprises de biotechnologies agricoles Monsanto.





Lire aussi : A Bruxelles, le projet de la Commission sur les OGM soulève une réprobation générale


DOSSIER    OGM

22 janvier 2021
« Nous entrons dans un isolement où nous confondons la connexion avec le lien »
Entretien
11 janvier 2021
Canal+ veut garder le mot « planète » pour lui tout seul
Info
22 janvier 2021
En Italie, la commune de Malles Venosta tient tête aux lobbies des pesticides
Info


Dans les mêmes dossiers       OGM



Du même auteur       Camille Martin (Reporterre)