La guerre en Syrie en partie liée à la sécheresse

18 mai 2015


Une équipe de chercheurs basés aux Etats-Unis confirme que la sécheresse qui a frappé la Syrie entre 2007 et 2010 fut sans précédent depuis le début du XXè siècle. Selon eux, elle a été causée à la fois par de faibles précipitations dues à des anticyclones plus fréquents sur la mer Méditerranée, et par des températures plus élevées qui ont favorisé l’évaporation de l’humidité contenue dans le sol.

En se basant sur des observations et sur des modèles climatiques, les chercheurs estiment que la probabilité d’occurrence d’un tel événement extrême a été multipliée par au moins deux par les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine.

Selon eux, la surexploitation des nappes phréatiques dues aux pratiques agricoles préconisées par le gouvernement syrien ont aggravé les conséquences de la sécheresse, menant aux effets suivants : baisse de la production et flambée des prix des produits agricoles, exode rural d’environ 1.5 million de personnes vers les banlieues des grandes villes déjà surpeuplées et s’ajoutant au flux de réfugiés venant d’Irak.

Ils concluent que ces facteurs ont contribué à l’instabilité politique qui a mené à l’insurrection de 2011. Cependant, dans un commentaire paru dans Nature, d’autres scientifiques rappellent qu’il est difficile de démêler les facteurs-clés qui déclenchent un conflit politique, et notamment de déterminer si l’insurrection aurait tout de même eu lieu sans cette sécheresse.

- Etude scientifique source : « Climate change in the Fertile Crescent and implications of the recent Syrian drought », Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America

- Article plus général sur la sécheresse au Proche-Orient




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Terrorisme : et si on cherchait les causes du côté du changement climatique ?


THEMATIQUE    Climat International
22 mars 2018
Les fonctionnaires de l’Environnement rejoignent le cortège du mécontentement
Enquête
21 mai 2018
Pourquoi une fête le 27 mai sur les terres agricoles menacées par Europacity ?
Une minute - Une question
22 mai 2018
De Bure à Belleville-sur-Loire, la mobilisation contre les déchets nucléaires s’élargit
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Climat International