L’intrusion dans les centrales nucléaires sera très sévèrement punie, décide le Parlement

Durée de lecture : 1 minute

22 mai 2015


Un alourdissement des sanctions pénales pour les intrusions dans les centrales nucléaires a été définitivement adopté par le Parlement dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 mai 2015, avec le vote conforme au Sénat d’un texte déjà validé à l’Assemblée nationale. La proposition de loi, soutenue par le gouvernement, a été déposée par des députés UMP. Les écologistes s’y sont opposés en dénonçant une « législation anti-Greenpeace ».

Le texte rend l’intrusion dans des installations civiles « abritant des matières nucléaires » passible d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

- Source : FR3




DOSSIER    Nucléaire

25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
18 septembre 2019
Les travailleurs sous-traitants du nucléaire en grève car « la sécurité se dégrade »
Entretien
19 septembre 2019
Climat : la France ne tient pas ses objectifs
Info


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire