Les mesures prises par Ségolène Royal pour les abeilles sont très insuffisantes, juge FNE

Durée de lecture : 1 minute

23 mai 2015




La ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, a lancé le 20 mai un plan d’action « France, terre de pollinisateurs ». Il comporte deux mesures phares : l’installation de 5000 ruchers et gîtes à insectes et la mise en place de fauches tardives et jachères fleuries sur 12 000 km de bord de routes nationales, suite à l’expérimentation proposé par France nature environnement (FNE) dans le cadre du Grenelle de l’environnement.

Pour FNE, « si l’on considère les 2 millions de km de bords de route existant en France cela semble bien ridicule ».

FNE, qui fédère au niveau national les associations de l’environnement, estime aussi que les mesures « ne s’attaquent pas au cœur du problème : les pesticides utilisés en agriculture. Les principaux accusés sont les néonicotinoïdes dont fait partie le trop célèbre Gaucho ».

- Source : France Nature Environnement





Lire aussi : Mortalité des abeilles : on connait maintenant le coupable


DOSSIER    Abeilles

31 juillet 2020
Écologistes, nous marchons contre le racisme et pour la justice sociale
Tribune
1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info
31 juillet 2020
Bâtiments qui se fissurent, routes qui ondulent... L’Arctique russe face à la fonte du pergélisol
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Abeilles