Les mesures prises par Ségolène Royal pour les abeilles sont très insuffisantes, juge FNE

Durée de lecture : 1 minute

23 mai 2015


La ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, a lancé le 20 mai un plan d’action « France, terre de pollinisateurs ». Il comporte deux mesures phares : l’installation de 5000 ruchers et gîtes à insectes et la mise en place de fauches tardives et jachères fleuries sur 12 000 km de bord de routes nationales, suite à l’expérimentation proposé par France nature environnement (FNE) dans le cadre du Grenelle de l’environnement.

Pour FNE, « si l’on considère les 2 millions de km de bords de route existant en France cela semble bien ridicule ».

FNE, qui fédère au niveau national les associations de l’environnement, estime aussi que les mesures « ne s’attaquent pas au cœur du problème : les pesticides utilisés en agriculture. Les principaux accusés sont les néonicotinoïdes dont fait partie le trop célèbre Gaucho ».

- Source : France Nature Environnement



Lire aussi : Mortalité des abeilles : on connait maintenant le coupable


DOSSIER    Abeilles

14 septembre 2019
Véganes et paysans (presque) unis contre l’élevage industriel
Enquête
25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Abeilles