Roland-Garros : le Conseil de Paris désapprouve le projet d’extension

Durée de lecture : 1 minute

28 mai 2015 / par Barnabé Binctin (Reporterre)


C’est un revers de volée qui a pris Anne Hidalgo à contre-pied. Jeudi 28 mai, le Conseil de Paris a voté majoritairement, contre l’avis de la maire de Paris, le report de la délivrance du permis de construire concernant l’extension du stade de Roland Garros. Ce projet, tel qu’il est porté par la FFT et soutenu par l’exécutif parisien, prévoit la destruction d’un important jardin botanique dans les Serres d’Auteuil et est vivement contesté par une myriade d’opposants hétéroclites (lire à ce sujet le reportage de Reporterre).

Par 82 voix - regroupant celles des écologistes et de la droite - contre 76, le Conseil de Paris a donc désapprouvé la position de la majorité en poste. Toutefois, ce vote n’a qu’une valeur symbolique, la décision finale au sujet du permis de construire appartenant au gouvernement. Et plus précisément à Ségolène Royal, dont les opposants espèrent qu’elle continuera de soutenir leur projet alternatif de couverture arborée sur l’autoroute A13.

Anne Hidalgo a préféré ironiser à l’issue du vote : « Les deux voeux sont adoptés... Nous nous retrouverons pour l’inauguration de Roland-Garros ».

Source : L’Equipe




DOSSIER    Grands Projets inutiles

24 juillet 2019
Greta Thunberg tente de secouer les députés... qui ratifient le Ceta
Info
18 juillet 2019
De l’urgence de débattre au sein du mouvement écologiste
Édito
27 juillet 2019
Compromis ou radicalité, le mouvement écolo cherche sa stratégie
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Grands Projets inutiles



Du même auteur       Barnabé Binctin (Reporterre)