La forêt en République démocratique du Congo est pillée par les grandes compagnies, selon une étude

Durée de lecture : 1 minute

4 juin 2015


Global Witness, une ONG basée à Londres, conclut dans un rapport publié mercredi 3 juin, que rien sur les 87 millions d’ euros de la production de bois en République démocratique du Congo (RDC) n’est coupé suivant les lois internationales du commerce du bois.

Selon ce rapport, plus grandes sociétés d’exploitation forestière congolaises violent systématiquement les lois nationales pour piller les forêts de la RDC, sapant les efforts pour protéger la deuxième plus grande forêt tropicale du monde, qui abrite une grande diversité d’ animaux et de plantes.

- Source : Trust




DOSSIER    Forêts tropicales

27 juillet 2019
Quand une coopérative ouvrière relance la culture locale du tilleul
Alternative
26 juillet 2019
Contre le G7, les altermondialistes organisent un sommet « démocratique et ouvert »
Info
25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales