La forêt en République démocratique du Congo est pillée par les grandes compagnies, selon une étude

Durée de lecture : 1 minute

4 juin 2015




Global Witness, une ONG basée à Londres, conclut dans un rapport publié mercredi 3 juin, que rien sur les 87 millions d’ euros de la production de bois en République démocratique du Congo (RDC) n’est coupé suivant les lois internationales du commerce du bois.

Selon ce rapport, plus grandes sociétés d’exploitation forestière congolaises violent systématiquement les lois nationales pour piller les forêts de la RDC, sapant les efforts pour protéger la deuxième plus grande forêt tropicale du monde, qui abrite une grande diversité d’ animaux et de plantes.

- Source : Trust






DOSSIER    Forêts tropicales

18 septembre 2020
« Les retenues d’eau aggravent la sécheresse, et la vulnérabilité de l’agriculture »
Entretien
19 septembre 2020
À Plélan-le-Grand, le parc éolien souffle à l’énergie citoyenne
Alternatives
19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales