La pollution acoustique humaine affecte la santé des cétacés

Durée de lecture : 1 minute

10 juin 2015




La pollution acoustique a un impact important sur la santé de la biodiversité sous-marine et le comportement des cétacés, indique le CNRS. Un laboratoire spécialisé étudie cette question, le Laboratoire des Sciences de l’Information et des Systèmes (LSIS,CNRS/Université Aix-Marseille/ Université de Toulon).

Le système d’analyse mis au point « peut être appliqué comme système d’alerte pour limiter l’impact de la pollution acoustique engendrée par des chantiers off-shore. Le LSIS est par exemple responsable du suivi des cétacés par acoustique passive sur le chantier de la Route du Littoral à La Réunion. Les dommages engendrés par des nuisances acoustiques sur les cétacés commencent par le stress et une gêne dans leur prédation (certaines espèces chassent avec leur biosonar), et peuvent aller jusqu’à des dommages du système auditif, voire des embolies létales. »

- Source : CNRS





Lire aussi : Cacophonie sous les mers


DOSSIER    Animaux

22 septembre 2020
À Dijon, une zad pour préserver un îlot de nature en ville
Reportage
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage
21 septembre 2020
Exclusif - La carte des emprises de l’Andra pour imposer l’enfouissement des déchets nucléaires
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Animaux