Les Etats européens refusent de se fixer des limites sur le méthane, un puissant gaz à effet de serre

Durée de lecture : 1 minute

17 juin 2015


La Commission a proposé de limiter les émissions de méthane dans sa directive sur la pollution de l’air. À quelques jours de la réunion des ministres de l’Environnement, les gouvernements ont supprimé cette mesure, à la satisfaction des lobby agricoles.

La directive sur les plafonds d’émission nationaux (PEN) est supposée établir des limites concernant certains polluants atmosphériques dans chaque pays de l’UE. Dans la dernière version de cette directive, en cours de modification, la Commission européenne tente pour la première fois de limiter les émissions de méthane, à hauteur de 30 % d’ici 2030.

Un document de travail préparé par les diplomates avant la réunion des ministres de l’Environnement prévoit pourtant de supprimer cette mesure de la proposition.

Au Parlement, la commission de l’Environnement se prononcera les 15 et 16 juillet et un vote aura lieu lors d’une séance plénière dès le début du mois de septembre.

L’agriculture, dont le lobby à Bruxelles est très puissant, est responsable de 40 % des émissions de méthane dans l’UE. Ce gaz, également libéré par les procédés de fracturation hydraulique, est avant tout produit par le bétail.

Le méthane est un gaz à effet de serre aux effets moins durables mais beaucoup plus agressifs que le dioxyde de carbone. En cinq ans, il emprisonne en effet 100 fois plus de chaleur dans l’atmosphère que le CO2, et en 20 ans, 72 fois plus.

- Source : Euractiv



Lire aussi : Faut-il devenir végétarien pour sauver la planète ?


DOSSIER    Agriculture et climat

14 octobre 2019
Contre l’effondrement, il nous faut « reconquérir une contemplation joyeuse et décidée du monde »
À découvrir
11 octobre 2019
Équateur : un pays révolté par « le retour du FMI dans la politique »
Entretien
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Agriculture et climat