Le zadiste injustement poursuivi par un gendarme est relaxé par la justice

Durée de lecture : 1 minute

2 juillet 2015




Accusé d’avoir fracturé la main d’un gendarme le 15 septembre dernier sur la zone humide du Testet, Yannick a été relaxé mercredi 1 juillet par la Cour d’Appel de Toulouse. Une vidéo amateur montrant clairement que le gendarme en question avait été blessé par un de ses collègues a permis d’établir son innocence. La peine du deuxième mis en cause, Gaëtan, a été allégée. En lieu et place des deux mois de prison avec sursis, il a écopé de 900 euros d’amende pour « violences volontaires sur des dépositaires de l’autorité publique ».

- Source : Reporterre






DOSSIER    Sivens

25 février 2021
Barbara Pompili : « Loi Climat : je n’accepterai aucune baisse d’ambition à l’Assemblée nationale »
Entretien
7 janvier 2021
Dans les Alpes, des professionnels renouent avec le savoir-faire de l’écoconstruction
Alternative
21 janvier 2021
Cinq propositions pour sortir la montagne du tout-ski
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Sivens