Les Etats africains s’ouvrent aux semences commerciales au détriment des paysans

Durée de lecture : 1 minute

11 juillet 2015




Méprisant les protestations de leurs agriculteurs et de la société civile, les gouvernements africains ont signé le 6 juillet, à Arusha, en Tanzanie, un protocole de « protection des variétés » qui va ouvrir leurs pays à des monopoles de semences commerciales, tout en limitant les droits des agriculteurs à conserver, utiliser, échanger, replanter, améliorer, distribuer et vendre les semences qu’ils ont développées au fil d’innombrables générations.

- Source : The Ecologist






THEMATIQUE    Agriculture
21 septembre 2020
Carola Rackete : « Il ne s’agit plus d’être optimiste ou pessimiste mais de s’engager »
Entretien
22 septembre 2020
À Dijon, une zad pour préserver un îlot de nature en ville
Reportage
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Agriculture