Les Etats africains s’ouvrent aux semences commerciales au détriment des paysans

Durée de lecture : 1 minute

11 juillet 2015


Méprisant les protestations de leurs agriculteurs et de la société civile, les gouvernements africains ont signé le 6 juillet, à Arusha, en Tanzanie, un protocole de « protection des variétés » qui va ouvrir leurs pays à des monopoles de semences commerciales, tout en limitant les droits des agriculteurs à conserver, utiliser, échanger, replanter, améliorer, distribuer et vendre les semences qu’ils ont développées au fil d’innombrables générations.

- Source : The Ecologist




THEMATIQUE    Agriculture
16 septembre 2019
Le capitalisme nous conduit au désastre
Tribune
27 juillet 2019
Quand une coopérative ouvrière relance la culture locale du tilleul
Alternative
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Agriculture