Le Japon a publié des engagements modestes de réduction des émissions

Durée de lecture : 1 minute

19 juillet 2015




Le Japon, sixième émetteur mondial de gaz à effet de serre, a publié vendredi 17 juillet sa « Contribution » dans la perspective de la Conférence des Nations unies sur le climat, en décembre à Paris (COP 21). Le Japon s’est engagé à réduire ses émissions de 26 % entre 2013 et 2030.

Afin de parvenir à cet objectif, l’énergie nucléaire - à l’arrêt depuis la catastrophe de Fukushima en 2011 -, devrait fournir 20 à 22 % de l’électricité.

Les énergies renouvelables verraient leur part portée à 22-24 % d’ici à l’année budgétaire 2030 (avril 2030-mars 2031), contre 11 % sur l’année achevée fin mars 2014.

L’organisation écologiste Greenpeace a estimé que l’engagement nippon était « un des plus faibles parmi tous les pays industrialisés », soulignant qu’il reviendrait à une réduction de 18% des émissions en 2030 par rapport au niveau de 1990. L’objectif de l’Union européenne est de 40 % entre 1990 et 2030.

- Source : La Libre Belgique

- Texte (en anglais) de la contribution du Japon






DOSSIER    Climat : de COP en COP

22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage
29 septembre 2020
Sites dangereux : « On rogne sur le droit plutôt que recruter des inspecteurs »
Entretien
29 septembre 2020
Plaintes et résistances en cascade contre les enchères de la 5G
Info


Dans les mêmes dossiers       Climat : de COP en COP