Ségolène Royal interpellée par les opposants à l’incinérateur d’Echillais

Durée de lecture : 1 minute

17 juillet 2015


Jeudi 9 juillet, 24 associations opposées au projet d’incinérateur d’Echillais (Charente-Maritime) ont tenu une conférence de presse. Alors que « tous les feux sont au vert » et que le lancement du chantier par Vinci est « imminent », ces associations en appellent à la ministre de l’Écologie comme dernier recours.

En tant que présidente de la région Poitou-Charente et encore récemment à la radio, Ségolène Royal s’était montrée défavorable à ce projet. Surtout, les opposants insistent sur la responsabilité du ministère de l’Écologie à faire respecter la réglementation parasismique : le bâtiment de 40 mètres de haut, abritant un four et censé accueillir des visiteurs, n’a pas été conçu pour résister à un séisme, contrairement à la quasi-totalité des bâtiments neufs. Selon eux, l’incinérateur projeté présenterait, en cas de séisme même faible, un risque élevé d’incendie et donc de pollution.

- Source : Reporterre



Lire aussi : Deux Zad ont été évacuées manu militari en Charente-Maritime


DOSSIER    Grands Projets inutiles

20 juillet 2019
Tour de France : l’équipe Ineos, championne du plastique polluant
Enquête
24 juillet 2019
Greta Thunberg tente de secouer les députés... qui ratifient le Ceta
Info
18 juillet 2019
De l’urgence de débattre au sein du mouvement écologiste
Édito


Dans les mêmes dossiers       Grands Projets inutiles