Ségolène Royal interpellée par les opposants à l’incinérateur d’Echillais

Durée de lecture : 1 minute

17 juillet 2015




Jeudi 9 juillet, 24 associations opposées au projet d’incinérateur d’Echillais (Charente-Maritime) ont tenu une conférence de presse. Alors que « tous les feux sont au vert » et que le lancement du chantier par Vinci est « imminent », ces associations en appellent à la ministre de l’Écologie comme dernier recours.

En tant que présidente de la région Poitou-Charente et encore récemment à la radio, Ségolène Royal s’était montrée défavorable à ce projet. Surtout, les opposants insistent sur la responsabilité du ministère de l’Écologie à faire respecter la réglementation parasismique : le bâtiment de 40 mètres de haut, abritant un four et censé accueillir des visiteurs, n’a pas été conçu pour résister à un séisme, contrairement à la quasi-totalité des bâtiments neufs. Selon eux, l’incinérateur projeté présenterait, en cas de séisme même faible, un risque élevé d’incendie et donc de pollution.

- Source : Reporterre





Lire aussi : Deux Zad ont été évacuées manu militari en Charente-Maritime


DOSSIER    Grands Projets inutiles

28 septembre 2020
À l’île Maurice, rébellion et autogestion contre la marée noire
Tribune
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
28 septembre 2020
Un an après Lubrizol, les Rouennais manifestent pour la vérité
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Grands Projets inutiles