A Saclay, les gendarmes empêchent le montage d’une cabane en bois par des opposants au béton

Durée de lecture : 1 minute

22 juillet 2015




Le 18 juillet, des opposants au bétonnage du plateau de Saclay, au sud de Paris, ont entrepris d’édifier à Villiers-le-Bâcle la première cabane de résistance du Plateau de Saclay. L’exploitant agricole sur le terrain duquel se montait la cabane avait donné son accord.

Sont alors arrivés une dizaine de véhicules de gendarmerie. Les gendarmes ont signifié que la construction d’un dispositif de plus de 2 m2 au sol nécessite un permis de construire et qu’ils allaient verbaliser. Débat juridique : selon les opposants, une simple déclaration préalable de travaux autoriserait à bâtir un abri de 20 m2. Et l’on observe quantité d’abris de jardin dans les environs.

Les militants ont cependant remballé leur matériel. Pour eux, il s’agit d’« un échec en forme de victoire : un tel déploiement de forces de l’ordre du tac au tac montre bien combien les bâtisseurs-en-béton ont peur des bâtisseurs-en-bois : une cabane de résistance, n’est-ce pas le premier pas vers une [mot de 3 lettres que l’on n’écrit pas tellement il fait peur, commençant par Z et finissant par D avec un A au milieu] ? »

- Source : Casorsay






DOSSIER    Grands Projets inutiles

23 janvier 2021
Le gouvernement et la déforestation importée : des mots, pas d’actes
Entretien
22 janvier 2021
Label Haute valeur environnementale : un instrument au service de l’agriculture intensive ?
Info
22 janvier 2021
« Nous entrons dans un isolement où nous confondons la connexion avec le lien »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Grands Projets inutiles