La justice clémente avec un malade soigné au cannabis

Durée de lecture : 1 minute

10 septembre 2015




Sébastien Beguerie, 31 ans, a été reconnu mardi 8 septembre coupable d’usage et de détention de cannabis. Mais le tribunal de Marseille l’a dispensé de peine. Le prévenu, atteint de graves troubles psychiques, cultivait ses plants à des fins thérapeutiques.

« C’est une grande avancée », selon Me Ingrid Metton, l’avocate de M. Beguerie. « C’est la première fois, en France, qu’une dispense de peine est accordée dans une affaire de culture de cannabis à usage thérapeutique dans le cas d’une maladie psychique. »

- Source : La Provence





Lire aussi : « Sans le cannabis, aujourd’hui, je serais mort »


THEMATIQUE    Santé
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage
26 septembre 2020
Covid : nous devenons une société d’androïdes masqués
Chronique
25 septembre 2020
Covid-19 : « Elle a bon dos, la science ! »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Santé