La justice clémente avec un malade soigné au cannabis

Durée de lecture : 1 minute

10 septembre 2015


Sébastien Beguerie, 31 ans, a été reconnu mardi 8 septembre coupable d’usage et de détention de cannabis. Mais le tribunal de Marseille l’a dispensé de peine. Le prévenu, atteint de graves troubles psychiques, cultivait ses plants à des fins thérapeutiques.

« C’est une grande avancée », selon Me Ingrid Metton, l’avocate de M. Beguerie. « C’est la première fois, en France, qu’une dispense de peine est accordée dans une affaire de culture de cannabis à usage thérapeutique dans le cas d’une maladie psychique. »

- Source : La Provence



Lire aussi : « Sans le cannabis, aujourd’hui, je serais mort »


THEMATIQUE    Santé
20 septembre 2019
À Paris comme dans le monde, la jeunesse en grève pour le climat
Reportage
21 septembre 2019
Le mouvement pour le climat mise gros sur la désobéissance civile
Enquête
20 septembre 2019
Philippe Martinez : « Avec les écologistes, on se parle ; ce n’était pas le cas avant »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Santé