Areva condamnée pour négligence dans son usine d’uranium de Malvesi

Durée de lecture : 1 minute

14 septembre 2015



La société AREVA, spécialisée dans la conversion de l’uranium naturel en combustible pour les réacteurs de centrales nucléaires, a été condamnée jeudi 10 septembre par le tribunal de grande instance de Narbonne. Le tribunal a jugé que la compagnie avait méconnu la réglementation environnementale visant à prévenir les dangers sanitaires et environnementaux.

Vingt infractions au Code de l’environnement ont été commises sur l’usine (classée Seveso) de Malvési (Aude), notamment en matière de prévention de pollution atmosphérique et de pollution des eaux et des sols.

« Il s’agit d’une condamnation exemplaire », s’est félicité France Nature Environnement (FNE), partie civile dans le procès. Areva devra donc réparer à hauteur de 7 000 euros les préjudices subis par FNE et son association locale Eccla ((Association Ecologie du Carcassonnais, des Corbières et du littoral audois)).

- Source : FNE






DOSSIER    Nucléaire

13 novembre 2020
Les serres géantes, « usines à tomates », envahissent la Bretagne
Reportage
9 novembre 2020
Dans le Morbihan, le projet de centre d’aide aux animaux vire à la bataille judiciaire
Enquête
28 novembre 2020
Geoffroy de Lagasnerie : « Guérilla juridique, infiltration, action directe… Il faut déployer un autre imaginaire de l’action »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire