La Russie et le Canada sont les pays où la déforestation est maximale

Durée de lecture : 1 minute

14 septembre 2015

Une nouvelle analyse basée sur l’imagerie satellite haute résolution, réalisée par Global Forest Watch, montre que la Russie et le Canada sont champions du monde dans la destruction des forêts : ces deux pays comptent pour 40 % des 18 millions d’hectares de forêt perdus en 2013.

La plupart des pertes de la forêt boréale au cours des dernières années est attribuable aux incendies, et à l’exploitation du bois, qui les rendent plus vulnérables au feu. Le changement climatique exacerbe également les risques d’incendie.

Les pays tropicaux, où la déforestation constitue la majeure partie de leurs émissions, ont perdu près de 10 millions d’hectares en 2014, une zone de la taille de la Corée du Sud, et cela s’accélère. Comme au Brésil et en Indonésie aussi, où la destruction avait pourtant diminué.

Sources : WRI et WRI



Lire aussi : La déforestation mondiale ralentit, annonce la FAO


DOSSIER    Forêts

3 avril 2020
Confinés avant le virus, ils témoignent
Enquête
3 avril 2020
Greta Thunberg : « Nous devons lutter simultanément contre la crise climatique et contre la pandémie »
Info
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - À Mayotte, le coronavirus s’installe dans un département sinistré
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Forêts